Festivals



MONDES EN IMAGES
3es Rencontres documentaires à Cucuron
Du 31 mars au 3 avril 2016

Basilic diffusion & Gens de Terrain invitent le Comité du Film Ethnographique et le Festival International Jean Rouch au Cinéma Le Cigalon à Cucuron pour 3 jours de documentaires ethnographiques : 16 films, 2 Master Class, des réalisateurs, des débats, des rencontres...
Ouvrons les yeux sur le monde !


PROGRAMME :

téléchargez ici le programme en pdf et retrouvez MONDES EN IMAGES sur Facebook

-----------------------------------------------------
Jeudi 31 mars 2016
Séances « Ecologie autochtone »

----------
18h30

NANOOK L’ESQUIMAU
Nanook Mondes en images cucuron
Robert Flaherty
France-USA | 1922 | 79 min
Ce film franco-américain est l'un des premiers films documentaires long-métrage. Le cinéaste montre la vie nomade des Inuits à la recherche de nourriture. Durant l'été, il pêche le saumon et le morse sur le fleuve. L'hiver, la famine guette et il est impératif de trouver de quoi se nourrir. L'igloo sert de protection à toute la famille durant la nuit, des vêtements de fourrure protègent contre le froid polaire. Lorsque le jour se lève, la quête reprend et la vie continue...
 

Robert Joseph Flaherty est un réalisateur de cinéma américain, né le 16 février 1884 à Iron Montain, dans le Michigan. Il est souvent considéré, avec Dziga Vertov, comme l'un des pères du film documentaire, terme utilisé pour la première fois lors de la sortie de Moana, dans un article du New York Sun écrit par John Grierson, qui travaillera plus tard avec Flaherty. Il est considéré aussi comme pionnier ou fondateur de ce que l'on nomme aujourd'hui docufiction ou ethnofiction.
 
----------
20h00
 : Buffet participatif
 

----------
20h45

AU GRE DE LA PLUME ARCTIQUE
Au gre de la plume arctique Mondes en images Cucuron 

Joel Heath
Canada | 2011 | 90 min
Ecrit par Joel Heath, Dinah Kavik, Johnny Kudluarok et la Communauté de Sanikiluaq
Le duvet d’eider, la plume la plus chaude au monde, permet aux Inuits comme aux canards de survivre au dur hiver arctique. Aujourd’hui, les habitants des îles Belcher et les eiders sont confrontés aux modifications de la banquise et des courants marins, perturbés par les gigantesques barrages hydroélectriques qui alimentent New York et d’autres villes d’Amérique du Nord. Mises en scènes évoquant des temps anciens et images de la vie moderne à Sanikiluaq mettent en lumière les défis posés par ces changements et la nécessité de trouver de nouvelles solutions énergétiques.

Né à Saint-Jean de Terre-Neuve (Canada), Joel Heath, nourrit depuis toujours une passion pour les arts et la science. Chercheur, écologiste, activiste, il a travaillé au sein du programme d’écologie quantitative à l’Université de la Colombie-Britannique pour étudier, à Sanikiluaq, les effets du changement climatique sur les glaces de l’océan Arctique. Il a photographié les canards eiders pendant plus de sept ans avant de se lancer dans la réalisation de son premier film, People of a Feather, qui repose sur le témoignage et l’expertise des Inuits.
 

-----------------------------------------------------
Vendredi 1er avril 2016
Journée « Master Class »

----------
10h00
Images en Sciences Sociales 1
Séance proposée en partenariat avec le Granada Center for Visual Anthropology de l'Université de Manchester.
En présence d'Angela Torresan du Granada Centre for Visual Anthropology
granada center mondes en images cucuron
 
KALANDA - LE SAVOIR DE LA BROUSSE
Lorenzo Ferrarini (
Burkina Faso | 2014 | 62 min)
En Afrique de l’Ouest, chasser est beaucoup plus que tuer des animaux. Un Donso n’est pas seulement chasseur  mais aussi guérisseur, voyant et spécialiste des rituels. Le film est un voyage initiatique du point de vue du réalisateur puisqu’il suit lui-même l’initiation. Son enseignant devient le narrateur qui nous emmène au cœur des expériences qui montre la richesse du Donsoya.
 

FOI DAKAROISE
Emilie Chappatte (Sénégal | 2015 | 39 min)
Syncrétisme religieux à Dakar : divination et rites de possession au sein de communautés musulmanes.
 

THE YAYAS DE L’ELEGANCE
María-José Pavlovic (France | 2012 | 27 min)
S.A.P.E est l’acronyme de Société des Ambianceurs et des Personnes Elégantes. Originaires du Congo, le but ultime des Sapeurs est de voyager à Paris, capitale de cette mode, où ils essaieront de devenir un Yaya, un très grand Sapeur.

----------
13h30
Master Class « Portraits / Filmer le travail / Flux et Reflux »

Master Class en présence de Pascal Césaro du Master "Métiers du film documentaire’’ d’Aix-Marseille Université et des étudiants qui présenteront une sélection de films (ouvert à tous).
aix marseille universite mondes en images cucuron

Série 1 - Portraits
2 courts-métrages réalisés par les étudiants du Master ‘’Métiers du film documentaire’’ d’Aix-Marseille Université :

LES FLEURS DE L’AGE (Marion Ellena | 30 min) : Huguette, Pierrette et Renée ont entre 80 et 90 ans, vivent dans le même immeuble à Marseille, elles nous font voyager dans leurs souvenirs depuis les années 30, entre liberté et contraintes, travail, mari et enfants : comment vivait-on en tant que femme lorsqu'on naissait dans ces années-là ?

CELUI QUI VIT DE LA MER (
Pierre Medurio |15 min) : Un ami cinéaste m'a dit qu'il repartait dans son pays dans trois semaines, alors j'ai voulu faire un film sur lui avant qu'il ne parte.
 
Série 2 - Filmer le travail
6 courts-métrages réalisés par les étudiants du Master ‘’Métiers du film documentaire’’ d’Aix-Marseille Université :

L'ALPAGE ET LE VETO (Olivier Strauch | 23 min) : Après 14 ans d'estives sur l'alpage de Gresse-en-Vercors, Michel, berger et vétérinaire, se voit remercié par les éleveurs qui l'employaient jusqu'alors. La très forte implantation de Michel et de sa famille en alpage et au sein du village se fait encore sentir plus de deux ans après. Au cours de son métier désormais entièrement vétérinaire, Michel évoque le souvenir de cet alpage et en toile de fond, un futur possible.

LA PAROLE DU SOIN (Shani Lemyre | 14 min) : Comment s'incarne le métier d'infirmier dans la parole d'un étudiant en troisième année ? Le film propose de faire entendre une parole prise à l'extérieur de l'institution hospitalière pour mieux faire voir ce qui se joue dans le regard d'un futur soignant.

LE PROJECTIONNISTE (Pierre Medurio | 10 min) : Dans sa cabine, entre le montage de bandes de films et l'importation de fichiers numériques, le projectionniste nous parle de son métier.
 
LE CORDONNIER (Romain Rondet  | 7 min)
 
LE TATOUEUR (Eliot Ratineau  | 7 min)

L'ALPAGE ET LE VETO (Olivier Strauch | 23 min)
 
Série 3 - Flux et Reflux. Déchets et Sociétés.
Une série de courts-métrages documentaires réalisés en collaboration avec l'EHESS (20 min)

EHESS mondes en images cucuron

 
----------
16h30
Images en Sciences Sociales 2
Projection en présence de Boris Petric, du Centre Norbert Elias et La fabrique des écritures innovantes en Sciences Sociales
centre norbert elias Ehess boris petric mondes en images cucuron

 
FIEVRE ROUGE
Fievre rouge boris petric cucuron Mondes en Images
Boris Pétric  
France | 90 min
Work in Progress (film est en cours de montage, non étalonné, non mixé)

Les Chinois se mettent à boire du vin et cet engouement fulgurant fait flamber les prix des grands crus français. La Chine consomme et se met également à produire du vin. Le film explore cette nouvelle étape de la mondialisation du vin à travers des personnages qui circulent entre la France et la Chine.

Boris Pétric est docteur en anthropologie sociale de l’EHESS (Paris), directeur de recherches au CNRS et directeur du Centre Norbert Elias. Il a crée au sein de son laboratoire « La Fabrique des écritures innovantes en sciences sociales ».
 
----------
20h30
Soirée d'ouverture du festival - Hommage à Jean Rouch
en présence de Luc Pecquet, président du Comité du Film Ethnographique, et Françoise Foucault, secrétaire du Comité du Film Ethnographique
comite du film ethnographique mondes en images cucuron jean rouch

 
TOUROU ET BITTI
tourou et bitti Mondes en images Cucuron
Jean Rouch
France | 1971 | 12 min
Un "plan séquence" qui montre le moment plus fort d'un rituel de possession, au cours duquel les hommes du village de Simiri demandent aux génies de la brousse de protéger les récoltes contre les sauterelles. Pour la cérémonie sont utilisés des tambours archaïques : le "tourou" et le "bitti", dont on ne joue qu'à cette occasion.

PETIT À PETIT
petit a petit jean rouch Mondes en images Cucuron
Jean Rouch

France | 1971 | 96 min
Damouré, qui dirige à Ayorou (Niger) avec Lam et Illo la société d'import-export Petit à petit décide de construire un « grand Building » dans son village. Il part à Paris pour voir « comment on peut vivre dans des maisons à étages ». Dans la capitale, il découvre les curieuses façons de vivre et de penser des Parisiens qu'il décrit dans des « Lettres persanes » envoyées régulièrement à ces compagnons, jusqu'à ce que ceux-ci, le croyant devenu fou, envoient Lam le rejoindre pour se rendre compte sur place...

Jean Rouch est un réalisateur et un ethnologue français, né le 31 mai 1917 à Paris. Il est particulièrement connu pour sa pratique du cinéma direct et pour ses films ethnographiques sur des peuples africains tels que les Dogons et leurs coutumes. Considéré comme le créateur de l'ethnofiction, il est l'un des théoriciens et fondateurs de l'anthropologie visuelle. Fondateur du Comité du Film ethnographique et du Bilan du Film Ethnographique au Musée de l’Homme qui deviendra le Festival International Jean Rouch.


-----------------------------------------------------

 
Samedi 2 avril 2016
9h30 : Café - Croissants

----------

10h00
Séance « Genres »
 

SAMIRA
Samira Nicolas Mai Mondes en images Cucuron
Nicola Maï
France | 2015 | 28 min
en présence du réalisateur
Karim est un immigrant algérien vendant son corps ; la nuit à Marseille, il devient Samira. Il a quitté l’Algérie adolescent et s’est enfui en Italie quand ses seins ont commencé à se développer suite à la prise d’hormones. Dix ans plus tard, Karim obtient l’asile politique en France grâce à ses seins qui lui permettent de défendre son cas comme celui d’une femme transgenre risquant le meurtre si on la rapatrie en Algérie. Vingt ans plus tard, Karim se fait chirurgicalement enlever les seins pour recevoir de son père - mourant - le statut de chef de famille. Il se marie alors avec une femme pour avoir un nouveau passeport lui permettant de retourner en Algérie pour assumer son nouveau rôle.

Nicola Mai est sociologue et réalisateur, professeur de Sociologie et Etudes migratoires à l’Université Métropolitaine de Londres. Ses publications universitaires et ses films ont pour objet les expériences et perspectives des migrants qui vendent leur corps et leur amour, insérés dans l’industrie globalisée du sexe pour vivre leurs vies.
 
TIM PHONH
 Tim Phonh Mondes en images Cucuron

(Finding Phonh)
Tran Phuong Thao & Swann Dubus
Vietnam | 2015 | 93 min | VO sous-titrée
Le cadet d'une fratrie de six enfants, Phong a grandi dans une ville au centre du Vietnam. Enfant, il se sentait fille piégée dans le corps d'un garçon. C’est seulement à vingt ans, lors de son entrée à l’université de Hanoï qu’il découvre ne pas être seul dans cette situation. Son rêve de « se trouver » en changeant physiquement de sexe, devient réalité quelques années plus tard. Le film l’accompagne dans cette cruciale année de transformation, qu’il commente aussi lui-même dans son journal intime en vidéo.

Tran Phuong Thao, née en 1977 au Vietnam, étudie d'abord le commerce extérieur et l'interprétariat à Hanoi, puis en 2001, vient en France pour devenir cinéaste. Elle obtient une maîtrise en réalisation documentaire à l’Université de Poitiers, en 2004. Elle vit désormais et travaille à Hanoi.
  
----------
12h30 :
Buffet méditerranéen proposé par Oasis en Luberon
(sur réservation)

 
 ----------
14h15
Séance « Amériques » 1

LA CORDE DU DIABLE
la corde du diable Mondes en images Cucuron
Sophie Bruneau
Belgique/France | 2014 | 88 min | VO sous-titrée
en présence de la réalisatrice
C’est l’histoire d’un outil universel et familier : le fil barbelé. Elle remonte aux premiers colons, à l’esprit de conquête et à la chasse au sauvage. Elle s’ancre dans l’espace-temps de l’Ouest américain. C’est l’histoire d’un petit outil agricole qui bascule en histoire politique et s’emballe avec le train du capitalisme. C’est l’histoire de l’évolution des techniques de surveillance et de contrôle. L’inversion d’un rapport entre l’Homme et l’animal. C’est l’histoire du monde de la clôture et de la clôture du monde.

Cinéaste et anthropologue de formation, Sophie Bruneau (co)réalise des films documentaires depuis 1993, notamment L’Amérique fantôme (2014), Animal on est mal (2014), et, avec Marc-Antoine Roudil, Madame Jean (2011), La Maison Santoire (2011), Terre d’usage (2009), Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés (2005), Mon diplôme, c’est mon corps (2005), Arbre (2001), Pardevant notaire (1999), Pêcheurs à cheval (1993). Elle a fondé alteregofilms, une société de production indépendante basée à Bruxelles.

---------
16h30
Séance « Amériques » 2

MY NAME IS GARY
 My name is Gary Mondes en images Cucuron

Blandine Huk & Frédéric Cousseau
France | 2015 | 85 min | VO sous-titrée
« Je suis née en 1906 au bord du lac Michigan, dans l’Indiana. J’étais une ville de l’acier. On m’appelait la ville magique, la ville du siècle. Mais j’étais l’un des endroits les plus ségrégués d’Amérique. Puis ce qu’on appela « la fuite des Blancs »… et je devins une ville noire. Aujourd’hui, on dit que je suis une ville fantôme. Mais je suis toujours en vie et mon nom est Gary. »

Blandine Huk est née en 1969 à Mulhouse. Journaliste, elle débute dans le documentaire comme assistante réalisatrice sur le film Sakhaline (2006). Filmographie : Un dimanche à Pripiat (2006), Rouge Nowa Huta (2009), Garboucha (2009), Le goût du cochon (2010), Metal Mariupol (2012). 
Frédéric Cousseau est né en 1963 à Paris. Tout d’abord musicien rock/punk, il commence à réaliser des films (fiction, documentaire, expérimental) à la fin des années 80. Filmographie : Des pieds et des mains (1989), Bartolin (1991), La fatigue (1998), Le 17 au soir (2005), Sakhaline (2006), Un dimanche à Pripiat (2006), Rouge Nowa Huta (2009), Garboucha (2009), Le Goût du cochon (2010), Body (2010), Pornographic Isolation (2011), Metal Mariupol (2012).
 
 ---------
19h00 : Buffet grec proposé par les adhérents de Basilic Diffusion
(sur réservation)
 
---------
20h00
Séance « Musiques »

LA DANSE DES WOODABE
la danse de woodabe Mondes en images Cucuron
Sandrine Loncke
France |  2010 |  90 min
En présence de la réalisatrice
Au cœur du Sahel nigérien, loin de tout “goudron“, des milliers de Peuls nomades Wodaabe célèbrent chaque année leur unité culturelle au sein d’un vaste rassemblement cérémoniel, dont les danses spectaculaires ont abondamment alimenté l’imagerie occidentale. Fruit de dix années de recherche en milieu wodaabe, le film se met à l’écoute des acteurs du rituel pour tenter d’en décrypter la véritable signification, à une heure où la crise écologique qui touche de plein fouet le Sahel rend l’organisation de tels rassemblements de plus en plus problématique.
 
Sandrine Loncke est enseignante-chercheure à l’Université Paris 8 (Département de Musique, UFR Arts), où elle dispense des cours d’ethnomusicologie portant sur les rapports entre musique et société en Afrique subsaharienne, sur l’analyse des systèmes musicaux de tradition orale et sur le documentaire musical.
 
A FAMILY AFFAIR
a family affair Mondes en images Cucuron
 

(Une affaire de famille)
Angeliki Aristomenopoulou
Grèce | 2014 | 87 min | VO sous-titrée

Pour la famille Xylouris, il n’est d’autre passion que la musique. Trois générations font vivre la musique crétoise, enchaînant les représentations à travers le monde. Psarogiorgis, son père Psarantonis, qui a réinventé cette tradition musicale, et ses enfants encore adolescents sont tous unis par des liens familiaux à la fois sacrés et étouffants. Découvrons ce célèbre clan et le pouvoir électrisant de sa musique.


-----------------------------------------------------
 
Dimanche 3 avril 2016
9h30 : Café – Croissants 

---------
10h00

THE YAYAS DE L’ELEGANCE
The Yayas de l'elegance Mondes en images cucuron 

María-José Pavlovic
France | 2012 | 27 min
S.A.P.E est l’acronyme de Société des Ambianceurs et des Personnes Elégantes. Originaires du Congo, le but ultime des Sapeurs est de voyager à Paris, capitale de cette mode, où ils essaieront de devenir un Yaya, un très grand Sapeur.

A PLACE FOR EVERYONE
A place for everyone Mondes en images Cucuron
 

(Un endroit pour tout le monde)
Angelos Rallis (Grèce), Hans Ulrich Gössl (Autriche)
Belgique | 2014 | 60 min | VO sous-titrée
Une exploration de la géographie humaine d’un village rwandais, deux décennies après le génocide. Survivants et meurtriers y vivent à nouveau côte à côte, et la nouvelle génération grandit dans une société traumatisée, où un fragile processus de réconciliation est à l’œuvre. Un portrait, filmé sur quatre années, de Tharcisse et Benoîte, deux jeunes Rwandais tiraillés entre amour et haine, désir de vengeance et pardon.

Angelos Rallis, né en 1979 vit à Athènes. Il a étudié le cinéma et la photographie à Athènes et Londres. Il a travaillé plusieurs années comme directeur de la photographie pour la télévision hellénique (ERT) et photojournaliste pour des agences de presse et des clients privés dans le monde entier. 
Hans Ulrich Gössl est spécialiste en communication et producteur à Bruxelles. Après des études en science de la communication et politique européenne à Vienne, Londres et Bruges, il mène des travaux de recherche sur la représentation de la Shoah dans le cinéma contemporain. Depuis 2007, il se rend régulièrement au Rwanda avec une organisation de développement autrichienne.
 
---------
14h00

Séance « Migrations»
 
PERSISTING DREAMS
Persisting dreams Mondes en images Cucuron
 

(Des rêves persistants)
Côme Ledésert 
Allemagne | 2015 | 25 min | VO sous-titrée
en présence du réalisateur
Toni est un pêcheur de Lampedusa. Il croise des hommes, des femmes et des enfants venus d'un autre continent. Qui sont ces migrants qui arrivent, par mer, sur une île à l'avant-poste de l'Europe, et la quittent dès que possible, s’ils ne meurent pas en route avant ? Le témoignage de Toni, associé à des séquences d’animation qui évoquent son rôle de témoin obligé, invite à questionner notre perception des migrants en Europe, entre nos fantasmes tenaces, la réalité de Toni, et leurs rêves qui perdurent.

Né en 1989 en France, Côme Ledésert, cinéaste, est diplômé de la Freie Universität de Berlin en anthropologie visuelle. Son court-métrage Les Fidélités a été sélectionné en compétition officielle dans les festivals Achtung Berlin - New Berlin Film Award 2014 et Shortcutz Berlin. Son film Almut a été sélectionné dans plusieurs festivals internationaux en Estonie, Etats-Unis, le Canada et Allemagne.

RIZ CANTONAIS
Riz cantonnais Mondes en images Cucuron
 

Mia Ma
France | 2015 | 50 min | VO sous-titrée
en présence de la réalisatrice
« Je ne parle pas trois mots de cantonais parce que mon père ne me l’a jamais parlé et parce que je suis nulle en langues. Ma grand-mère ne parle pas trois mots de français parce qu’elle n’a jamais eu envie de l’apprendre. Pour traduire entre elle et moi il y a  mon père, mais il rechigne à le faire. Alors je vais rencontrer d’autres immigrés chinois, aux langues et parcours différents. Grâce à ces détours, la perte de la langue originelle trouve peu à peu un sens. » (Mia Ma)

Après des études de philosophie, Mia Ma travaille comme journaliste pour la presse écrite, puis comme journaliste reporter d’images pour la télévision et le web, avant de découvrir le cinéma documentaire aux Ateliers Varan. Mia Ma a réalisé quelques documentaires pour la radio. Riz cantonais est le premier film qu’elle réalise dans un cadre professionnel.
 

SOUVENIRS D’UN FUTUR RADIEUX
Souvenirs d'un futur radieux Mondes en images Cucuron
 

José Vieira
France | 2014 | 78 min | VO sous-titrée
« Histoire croisée de deux bidonvilles qui se sont construits, à quarante ans d’intervalle, sur un même territoire, en marge de la ville. A Massy, dans la banlieue sud de Paris, nous habitions un bidonville par temps de croissance, de plein emploi et d’avenir prometteur. C’étaient les années 60. Ils vivent dans un taudis, dans un climat de crise, de chômage et d’exclusion. Nous sommes au début des années 2000. » José Vieira

José Vieira, né en 1957 au Portugal, est un réalisateur portugais vivant à Paris. Il est l'auteur de plus de vingt-cinq documentaires réalisés entre 1985 et 2015. La plupart de ses films  traitent des thématiques d'immigration et d’intégration. En 2010, il réalise Le Bateau en carton tourné sur plusieurs années au campement Rom de Massy-Palaiseau, puis en 2012, Le pain que le diable a pétri dans un village portugais.

---------
18h00 : Remise du Prix du Public et clôture du festival


---------------------------
Participation aux frais :
Séance (2 films) : 5 euros* / 6 euros
Pass Festival pour toutes les séances : 15* euros / 18 euros
(*adhérents /étudiants)

Lieu du festival :
Cinéma Le Cigalon
cours Pourrières - 84160 Cucuron
(30 min d’Aix-en-Provence et d’Apt, 1 h de Marseille et d’Avignon)
Accès : A51 sortie Pertuis - A7 sortie Cavaillon - Gare d’Aix-TGV

Renseignements Festival Mondes en Images :
Gens de Terrain / Laetitia Merli, coordinatrice du festival : ciamerli@yahoo.com
Basilic Diffusion / Cinéma le Cigalon : Tél. 09 72 34 62 04  contact@cinemalecigalon.fr

Des réservations sont possibles uniquement pour :
> Le buffet méditerranéen du samedi 1 avril à 12H30
> La soirée "Musiques" du samedi 1 avril à 19H (buffet + 2 films)
Toutes les autres séances ne sont pas ouvertes à la réservation, il suffit de vous présenter au moins 30 minutes avant. 
réservations > contact@cinemalecigalon.fr, ou à l'accueil du cinéma.


Renseignements hébergement :
Office de Tourisme Cucuron-Vaugines
Cours Pourrières, 84160 Cucuron - Tél. 04 90 77 28 37
officetourisme.cucuron@gmail.com - www.cucuron-luberon.com
 



MONDES EN IMAGES
2es Rencontres documentaires à Cucuron
les 10, 11 et 12 avril 2015

Basilic diffusion & Gens de Terrain invitent le Comité du Film Ethnographique et le Festival International Jean Rouch au Cinéma Le Cigalon à Cucuron pour 3 jours de documentaires ethnographiques : 16 films, 1 Master Class, 1 spectacle, des réalisateurs, des débats, des rencontres...
Ouvrons les yeux sur le monde !


PROGRAMME :

téléchargez ici le programme en pdf et retrouvez MONDES EN IMAGES sur Facebook

 ----------------------------------------------

Vendredi 10 avril de 15h à 18h
Master Class « Les Métiers du Documentaire »

Master Class en présence des enseignants et des étudiants du Master professionnel ‘’Métiers du film documentaire’’ d’Aix-Marseille Université qui présenteront une sélection de films autour de la thématique : "Filmer le travail" (gratuit et ouvert à tous) :
- La Couturière de Tara Brown | 2014 | 5 min : Portrait d'une fleuriste au cœur d'Aix-en-Provence.
- Au garage Massari de Marion Ellena | 2014 | 13 min :  La vie d'un garage aixois pas comme les autres !
- Savoir Fer de Julie Catherine | 2014 | 15 min : La collaboration entre une artiste et des artisans forgerons.
- En camion de Florence Chirié | 2014 | 12 min : La vie itinérante d'un maréchal ferrant dans les basses alpes.
- Les travailleurs de la mort de Nina Bazin | 2014 | 43 min : La vie au cœur de la morgue de Marseille.

Vendredi 10 avril à 19h15
Soirée d'ouverture du festival - Hommage à Jean Rouch
Buffet d'ouverture à 19h15 dans le hall du cinéma (buffet offert)
Début des projections à 20h00.
En présence de Françoise Foucault et Barberine Feinberg du Comité du Film Ethnographique.

LES VEUVES DE 15 ANS

Film de Jean Rouch (France)
France | 1966 | 25 min
L'auteur de "Moi, un noir" et de "Chronique d'un été" se penche sur la jeunesse yéyé parisienne en suivant deux adolescentes dans leurs aventures familiales et amoureuses. L'une est sérieuse et l'autre pas. "Les Veuves de quinze ans" est tiré d'un film à sketches intitulé "La Fleur de l'âge ou Les Adolescentes", présenté à Venise en 1964 et qui proposait à quatre réalisateurs de brosser un portrait de la jeunesse à travers le monde.

JAGUAR
Film de Jean Rouch (France)
Ghana | 1967 | 90 min

Avec ce road-movie, Jean Rouch inaugure une nouvelle façon de tourner : chaque matin les acteurs et le réalisateur décident des scènes à tourner la journée. Rouch filme avec une caméra très légère (pour l’époque), sans prise de son, puis le film est projeté et les acteurs improvisent, dialoguent et commentent le film en direct afin d'en reconstituer la bande son. Le film influencera grandement ce qui deviendra la Nouvelle Vague.

Samedi 11 avril à 10h
Regards sur le monde
Accueil café-croissants

JIKOO - LA CHOSE ESPÉRÉE
Film de Christophe Leroy (France) et Adrien Camus (France)
En présence des réalisateurs
Sénégal | 2014 | 52 minutes / VO sous-titrée
Production : contact@troisiemeporteagau che.com / site internet : www.troisiemeporteagauche. com
Le film : Les habitants de Bakadadji, village situé dans un parc national du Sénégal, cherchent à se faire financer des clôtures pour préserver leurs récoltes des animaux protégés qui les ruinent. Ces agriculteurs revendiquent la reconnaissance d’un mode de vie rural auquel ils sont profondément attachés. Cette immersion dans le quotidien du village évoque une rencontre qui n’aura pas lieu, et, en creux, le regard que porte notre époque sur un monde paysan qui peine à faire entendre sa voix.
Les réalisateurs : Après un premier documentaire sur des convoyeurs de voitures ralliant Bordeaux à Nouakchott, Christophe Leroy et Adrien Camus créent en 2005, avec Romain Boutin, La Troisième Porte à Gauche. Ils veulent se former au métier de documentariste et se donner les moyens de produire un cinéma indépendant. Entre 2007 et 2012, Christophe et Adrien vivent au Sénégal où ils tournent des courts et longs métrages, Basse-cour. Si l’on te donne, il faut prendre, Lui m’appelle Kéba, Big Man et La Dernière Demeure.

GARÇON BOUCHER
Film de Florian Geyer (France)
France | 2013 | 49 min | VF

Production/distribution : Quark Productions (France) - quarkprod@wanadoo.fr
Le film : Miguel, 17 ans, entre en contrat d’apprentissage. Fils d’immigré portugais, la dégaine des quartiers, il est à l’opposé de l’image que cherchent à perpétuer les bouchers. Au programme de sa formation, à l’école et en boutique, une «rééducation» quasi-militaire : port de l’uniforme, polissage du langage, maîtrise de l’anatomie et des techniques de découpe. Miguel devra surmonter différentes épreuves pour être admis dans les ordres de la corporation. Échec ou réussite, sa métamorphose est en marche.
Le réalisateur : Florian Geyer est diplômé en géographie et en cinéma anthropologique. Son film de fin d’études, Soufre (52’), est primé dans les festivals, notamment au Bilan du film ethnographique et par la SCAM en 2007. Il réalise ensuite le making-of (52’, 2008) du projet de Yann Arthus-Bertrand, 6 milliards d’Autres, diffusé sur de nombreuses chaines internationales. Entre 2010 et 2012 il réalise une dizaine de films courts pour la revue documentaire Cut Up puis pour le web documentaire Code Barre.

-------------------
12h30 : Buffet proposé par la Ferme du Grand Réal
Grande tablée conviviale à l'ancienne école du village
Sur réservation : contact@cinemalecigalon.fr (10 € /pers.)
-------------------

Samedi 11 avril à 14h30
Anthropologie visuelle
Débat animée par Boris Petric, directeur de recherches au CNRS, anthropologue, réalisateur, et Clément Dorival, réalisateur de documentaires et enseignant en anthropologie visuelle.

KINGS OF THE WIND AND ELECTRIC QUEENS
Film de Cedric Dupire et Gaspard Kuentz (France)
Inde | 2014 | 56 min | VO sous-titrée
contact@studio-shaiprod.com
Le film : La foire de Sonepur, dans l’Etat indien du Bihar, est depuis l’Antiquité le plus grand marché d’animaux en Asie, où se vendent éléphants, oiseaux, chevaux et chameaux. Lieu de rassemblement des forains, c’est aussi le lieu d’expression par excellence de la culture populaire bihari, dont les personnages filmés sont les dépositaires. Comme les différentes figures d’un jeu de tarot, ils sont les visages emblématiques de la foire : le Cavalier, l’Exorciste, la Danseuse, le Stuntman ou le Mahut (dresseur d’éléphant).
Le réalisateur : Né en 1979, Cédric Dupire débute, en 2005, par la réalisation du film Musafir, suite à une rencontre avec les musiques traditionnelles du Rajasthan. Son travail cinématographique interroge le lien qui unit la musique et son environnement.
Le réalisateur : Né en 1981, Gaspard Kuentz s’installe à Tokyo en 2003 pour étudier à l’école de cinéma Eiga Bigakko. En 2005, il réalise le court-métrage de fiction Chinpira Is Beautiful, pour la série Yakuza 23 Ku.

THE AUCTION HOUSE : A TALE OF TWO BROTHERS
La Maison de vente aux enchères : Histoire de deux frères
Film de Edward Owles (Royaume-Uni)
Inde, Royaume-Uni | 2014 | 85 min | VO sous-titrée

Production/distribution : Native Voice Films (Royaume-Uni)
Contact : info@nativevoicefilms.com / site internet : www.auctionhousefilm.com
Le film : A Calcutta, se trouve la maison de vente aux enchères la plus ancienne d’Inde. Ses deux propriétaires, les frères Anwer et Arshad, se battent pour sauver l’entreprise familiale, à l’époque d’eBay et des transformations urbaines. La relation tendre et amusante des frères vient en contrepoint du monde magique de la maison de vente, où l’on découvre les défis et contradictions d’un moyen d’existence, dans un pays d'un milliard d’habitants.
Le réalisateur : Chef-opérateur et réalisateur, Ed Owles a réalisé des courts-métrages documentaires pour Channel 4 UK, Al Jazeera English et Current TV ainsi que de nombreux autres films diffusés dans les festivals, ONG et centres d’art à travers le monde. Il enseigne le cinéma ethnographique à la Goldsmiths, University of London et à l'Université d'East Anglia. Auction House est son premier long métrage documentaire.

Samedi 11 avril à 19h15
Soirée chilienne - Révolution en musique
Soirée dédiée au Chili : Buffet chilien à 19h15 - Spectacle "Langues Latines" à 20h00 - Projection du film "No Habrà revolucion sin cansion" en présence de la réalisatrice à 20h45.
-------------------
De 19h15 à 20h00 : Buffet chilien
Hall du cinéma (4 € / personne) - Sur réservation : contact@cinemalecigalon.fr
-------------------

A 20h00 : LANGUES LATINES
Spectacle de Sally Campusano et Cécile Maillard
Chili-France | 2014 | 40 min | français-espagnol
Concert poétique musical. Lecture de poèmes en espagnol et en français au son de la trompette. Jeux de mots
et jeux de sons pour partir à la découverte des poètes latino-américains

-------------------
A 20h45 : NO HABRÁ REVOLUCIÓN SIN CANCIÓN

Il n’y aura pas de révolution sans chanson
En présence de la réalisatrice
Film de Mélanie Brun (France)
Chili | 2013 | 89 min | VO sous-titrée

Production/distribution : Mélanie Brun (France) naniebrun@hotmail.com
Le film : Une réflexion sur le pouvoir de la musique et une exploration des différentes formes qu’elle prend au cours de l’histoire du Chili, des années 1970 à nos jours. En chantant aux rythmes des luttes, les musiciens chiliens transforment leur histoire en un hymne universel. Les écouter et ressentir leurs chants, c’est comprendre un pays et son peuple à travers sa musique.
La réalisatrice : Après des études d’écriture à New York (Etats-Unis), Mélanie Brun réalise, en autodidacte, son premier film documentaire sur la musique contestataire chilienne. Durant un an et demi, elle rencontre les plus grands chanteurs du Chili. De retour en France, elle obtient le master Métiers du film documentaire de l'Université d'Aix-en-Provence. Elle est actuellement monteuse et réalisatrice de films courts sur la création musicale.

Dimanche 12 avril à 10h00
Minorités en Chine
Accueil Café-croissants

LA LAMPE AU BEURRE DE YAK
Film de HU Wei (Chine)
Chine, Tibet | 2013 | 16 min | VO sous-titrée
Production/distribution : Ama Productions (Paris, France)contact@amaproductions.fr
Le film : Un jeune photographe ambulant et son assistant proposent à des nomades tibétains de les prendre en photo. Entre fiction et documentaire, cette succession de séances photo devant des toiles de fond peintes, évoque subtilement la vie quotidienne des familles, leurs rêves et l’oppression chinoise.
Le réalisateur : HU Wei, né à Pékin en 1983, vit et travaille à Pékin et Paris. Cinéaste et artiste plasticien, il a suivi diverses formations, notamment la FEMIS, l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris (ENSBA), Le Fresnoy-Studio national des arts contemporains. Ses films ont été projetés dans de nombreux festivals internationaux. Son travail a également été exposé dans les musées et centres d'art (Palais de Tokyo, Gaité Lyrique, Centre Pompidou…)

LE DERNIER ELAN D’AOLUGUYA (HAN DA HAN)
Film de GU Tao (Chine)
Chine, région autonome de Mongolie intérieure | 2014 | 100 min | VO sous-titrée

Distribution : CIFA, China Independent Film Archive (Belgique) cifarchive@gmail.com
Contact : gutao.gutao@163.com
Avertissement : certaines images de violences et d’alcoolisme peuvent choquer les âmes sensibles.
Le film : Le majestueux élan du Grand Khingan est menacé d’extinction du fait de la destruction de son habitat et d’une chasse excessive. La vie du chasseur evenk, Weijia, a suivi la même trajectoire, ses terres lui ont été enlevées, ses fusils confisqués. Son mode de vie disparaît. Il passe ses journées à boire et à peindre les souvenirs d'un temps meilleur. Au printemps, il se rend en forêt avec Maoxie à la recherche de l'élan. Un jour, un grand changement se produit dans sa vie…
Le réalisateur : GU Tao est né à Wenchuan, province du Sichuan (Chine) en 1970. Diplômé de l'Université de Mongolie intérieure, il étudie à l'École de cinéma Mel Hoppenheim de l'Université Concordia à Montréal. En 2005, il commence à filmer la vie des minorités evenk et oroqen dans la région Daxinganling, où son père fut, dès les années 1970, photographe et ethnologue. Le Dernier Elan d’Aoluguya est le dernier volet de sa trilogie chez les Evenk, après Aoluguya, Aoluguya...(2008) et Yuguo and His Mother (2011).

Dimanche 12 avril à 14h00
Chamanismes
Débat animé par Laetitia Merli anthropologue, réalisatrice de documentaires.

3 CHAMANS
En présence des réalisateurs
Un film d'Aurore Laurent & Adrien Viel (France)
Népal | 2014 | 77 min | VO sous-titrée

Production : Hong Kong Connection / Epicerie Films
Contact : hongkong.connection@yahoo. fr / contact@epiceriefilms.fr
Le film : Au cœur des collines himalayennes, les chamans voyagent dans l’immatériel. Leurs âmes explorent le monde des ancêtres et des esprits pour soulager les peines des vivants. A chacun sa méthode : 3 récits, 3 états, 3 chamans.
Les réalisateurs : Aurore Laurent & Adrien Viel sont réalisateurs documentaristes-photographes. Autant inspirés par les cinéastes Dreyer, Herzog ou Tarr, et influencés par l’anthropologie, ils cherchent à travers l’objectif à raconter le réel, car pour eux, les réalités du monde actuel et les rencontres humaines vont bien souvent au-delà des récits fictionnels. C’est dans cette démarche qu’ils co-réalisent leur premier long métrage documentaire Aadesh Baba : ainsi soit-il, tourné au Népal en 2009.
3 Chamans est aussi un livre de photographies et textes publié aux éditions Naïve Livres.

CHAMANES. LE CHANT DE LA VIE
en présence du réalisateur
Un film de David Paquin (France)
Sibérie, Equateur, Gabon, Canada | 2014 | 70 min | VO sous-titrée

Production : KFilms
Contact : davidpaquin@sfr.fr
Le réalisateur nous raconte son parcours initiatique à travers le monde à la découverte d’une sagesse ancestrale. A la suite d’une réflexion sur sa vie, il entreprend quatre voyages à la rencontre de chamans : Sibérie (Véra Sahzina) – Equateur (José Lucuy et Maria) - Gabon (communauté de 8 sœurs Mbeng N’tam) et Canada (Grand-mère Loumitéa)
Road-Movie à travers différentes traditions chamaniques du monde, le film nous permet de pénétrer l’intimité et les mystères de ces hommes et femmes marginaux et fascinants.

Dimanche 12 avril à 18h00
Remise du Prix du Public et clôture du festival

----------------------
Participation aux frais :
Séance (2 films) : 4,5 euros* / 6 euros
Pass Festival pour toutes les séances : 12* euros / 14 euros
(*adhérents /étudiants)

Lieu du festival :
Cinéma Le Cigalon
cours Pourrières - 84160 Cucuron
(30 min d’Aix-en-Provence et d’Apt, 1 h de Marseille et d’Avignon)
Accès : A51 sortie Pertuis - A7 sortie Cavaillon - Gare d’Aix-TGV

Renseignements Festival Mondes en Images :
Gens de Terrain / Laetitia Merli, coordinatrice du festival : ciamerli@yahoo.com
Basilic Diffusion / Cinéma le Cigalon : Tél. 09 72 34 62 04 - contact@cinemalecigalon.fr

Réservation buffets :
Tél. 09 72 34 62 04 - contact@cinemalecigalon.fr

Renseignements hébergement :
Office de Tourisme Cucuron-Vaugines
Cours Pourrières, 84160 Cucuron - Tél. 04 90 77 28 37
officetourisme.cucuron@gmail.com - www.cucuron-luberon.com




MONDES EN IMAGES
1ères Rencontres documentaires à Cucuron
les 23, 24 et 25 mai 2014

Basilic diffusion et Gens de Terrain invitent le Comité du film ethnographique et le Festival International Jean Rouch au Cinéma le Cigalon :
3 jours, 12 films, des réalisateurs, des débats, des rencontres...
Ouvrons les yeux sur le monde !




PROGRAMME :

téléchargez ici le programme en pdf et retrouvez MONDES EN IMAGES sur Facebook

 ----------------------------------------------
Vendredi 23 mai à 19h30
Soirée d’ouverture du Festival – Hommage à Jean Rouch
Hommage présenté par :
Françoise Foucault, co-fondatrice du Festival avec Jean Rouch, Membre du Comité de sélection des films pour la compétition, Co-organisatrice des Regards Comparés et Membre d'Honneur du Comité du Film Ethnographique.
Laurent Pellé, délégué général du Festival international Jean Rouch - Comité du film ethnographique. Barberine Feinberg, ingénieure CNRS et co-organisatrice du Festival Jean Rouch.
Laetitia Merli, anthropologue et réalisatrice de documentaires, Membre du Comité du Film ethnographique.

Projection de 2 films de Jean Rouch.   Un buffet convivial suivra la rencontre.

LES MAÎTRES FOUS 
Ghana | 1955 | 36 min

les maitres fous jean rouch
 

Le film : Tourné en un seul jour, le film montre les pratiques rituelles d'une secte religieuse. Les pratiquants du culte Hauka, des travailleurs des régions du Niger venus à Accra, se réunissent à l'occasion de leur grande cérémonie annuelle. Dans la "concession" du grand prêtre Mountbyéba, après une confession publique, commence le rite de la possession. Âmes sensibles, s’abstenir.

MOI, UN NOIR 
Côte d'Ivoire | 1958 | 70 min

Moi un noir jean rouch mondes en images cucuron
 

Le film : La vie et les espoirs de quelques dockers dans le bidonville d'Abidjan : portrait d'un groupe de jeunes nigériens qui ont quitté leur terre pour venir chercher du travail à Treichville, faubourg d'Abidjan.

 
----------------------------------------
Samedi 24 mai 10h-12h
Projection "Regards sur le monde 1"Turquie - Etats-Unis
Croissants et café offerts

ADAK en présence de la réalisatrice
Turquie | 2011 | 23 min | VO sous-titrée

Un film d'Amandine Faynot (France)

Production/Distribution : Amandine Faynot – amandine.faynot@mail.com


Le film : A Istanbul, le sacrifice du mouton, rituel encore récemment orchestré par le père de famille, est désormais accueilli dans une enceinte publique municipale. Une loi nouvellement adoptée interdit aux particuliers d'accomplir ce sacrifice dans les espaces publics ou privés. Des sacrificateurs professionnels y mettent en scène une mise à mort en série, codifiée, parfaitement réalisée. La mutation des codes régissant ces rites questionne. La catharsis provoquée par le sacrifice existe-elle encore lorsque la violence est institutionnalisée ?

La réalisatrice : Diplômée de l'ENSAD Paris (Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs) en photo-vidéo, Amandine Faynot a participé au programme Erasmus de l’Université de cinéma de Marmara (Istanbul). Son mémoire de master, sous la direction de Clarisse Hahn, était consacré au thème “Comment filmer la violence dans le cinéma documentaire”. 

 
TAXIWAY
Etats-Unis | 2013 | 59 min | VO sous-titrée

Un film d'Alicia Harrison (France)
Production/Distribution : Perspective Films (France) – contact@perspectivefilms.fr 


Le film : La ville défile autour de nous. Dans l’intimité des taxis jaunes, les chauffeurs immigrés de New York racontent leurs trajectoires. Tout en dessinant les contours de l’Amérique de demain, leurs histoires interrogent la volonté de devenir ce que l’on désire : comment choisir sa vie plutôt que la subir ? Comment trouver sa voie ? Comment conduire sa vie ? Ensemble, nous tissons une fable collective de l’exil et du choix.

La réalisatrice : Franco-américaine, Alicia Harrison grandit à New York avant de déménager en France en 2000. Parallèlement à ses études à l’Ecole Normale Supérieure (master et agrégation de philosophie), elle réalise ses premiers courts-métrages documentaires. En 2007, elle suit une formation en réalisation documentaire aux Ateliers Varan à Paris. Aujourd’hui, Alicia Harrison travaille comme chef opératrice, scénariste et assistante pour des réalisateurs de documentaires, tout en développant ses propres projets de films. 


 ----------------------------------------
Samedi 24 mai 14h30-17h
Projection "Mutations - Réfugiés climatiques"
Mali - Inde

HAMOU BEYA - PECHEURS DE SABLE
 

Mali | 2012 | 72 min | VO sous-titrée
Un film d'Andrey Samoute Diarra (Mali)
Production/Distribution : D'S Productions (Mali) – dsproductions.ml@gmail.com 

Le film : Au Mali, les Bozos sont réputés pour leur maîtrise de la pêche. Ils possèdent cette relation avec les esprits des eaux que les autres communautés n’ont pas. Ils viennent à Bamako extraire le sable du fleuve pour répondre aux besoins immobiliers croissants. À travers Gala, le personnage principal du film, nous découvrons les enjeux socio-économiques et écologiques de cette activité et l'incertitude en l'avenir due à la baisse du niveau du fleuve Niger.

Le réalisateur : Andrey S. Diarra a participé à l’atelier de réalisation et de production Africadoc Bamako et Saint-Louis du Sénégal, il possède aussi un Master de production documentaire de l’Université Stendhal de Grenoble et de l’Ecole documentaire de Lussas.  

NARMADA
Inde | 2012 | 43 min | VO sous-titrée

Un film de Manon Ott et Grégory Cohen (France)
Production : TS Productions (France) – cloiseau@tsproductions.net & CNRS Images
 


Le film : Entrepris il y a plusieurs dizaines d’années, le projet de développement de la vallée de la Narmada est le plus important complexe de barrages conçu à ce jour en Inde. Sa construction entraîne l’inondation de nombreux villages et de quelques villes, de temples et de forêts ainsi que de sites archéologiques. Plusieurs millions de personnes sont affectées ou déplacées par le projet. Pour comprendre les croyances et les imaginaires qui cohabitent et s’opposent autour de la Narmada, ce ciné-voyage nous emmène la rencontre du fleuve, des paysages qui se transforment et des habitants qui luttent face à la construction des barrages. 

Les réalisateurs : Manon Ott et Grégory Cohen sont tous deux photographes et cinéastes documentaristes. Ils enseignent la photographie et animent des ateliers de réalisation documentaire à l’université en parallèle d’un doctorat. La question des identités et mémoires locales face à des territoires en mutation est au cœur de leur travail. En 2008, ils publient Birmanie, rêves sous surveillance (éditions Autrement). Manon a également réalisé le film Yu, parcours d’une jeune demandeuse d’asile birmane à Paris. Ils sont co-fondateurs de l’association Les yeux dans le monde qui organise chaque année à Paris le Festival de documentaires itinErrance, des projections mensuelles et des ateliers d’éducation à l’image.   



--------------------------------------

Samedi 24 mai 17h30
Fête de l'Arbre de Mai
Cucuron

Pause dans le festival pour une visite du village et participer à la fête traditionnelle cucuronnaise de l’Arbre de Mai

Le Mai de Sainte Tulle qui a lieu, chaque année, le samedi qui suit le 21 mai est la fête la plus traditionnelle du village : les origines et le déroulement actuel de cette fête sont à la fois païens et religieux, elle résulte d’un vœu que la population du village a fait lors de la grande peste de 1720. Pour supprimer ce fléau qui avait déjà fait disparaître le tiers de la population, les habitants promirent à Sainte Tulle, la patronne du village, de lui consacrer chaque année un peuplier aussi haut que l’église. Cette manifestation se déroule depuis, chaque année, dans la ferveur et les "estrambords" (manifestations d’enthousiasme).

Venez participer à cette fête organisée et portée par les habitant du village.


-----------------------------------------------

Samedi 24 mai 20h30-23h30
Soirée de projection "Anthropologie et Cinéma"  Liban - Islande

Débat sur la place du cinéma en sciences humaines avec : Emma Aubin-Boltanski, anthropologue, membre du Centre d’études interdisciplinaires des faits religieux (CNRS-EHESS). Christophe Pons, ethnologue au CNRS, membre de l’Idemec à Aix-en- Provence. Clément Dorival, réalisateur et producteur. Diplômé en philosophie, anthropologie et cinéma documentaire.

 

CATHERINE OU LE CORPS DE LA PASSION

Liban | 2012 | 57 min | VO sous-titrée
Un film d'Emma Aubin-Boltanski (France)
Production : Joun Films (Liban) / Distribution : Centre d’études interdisciplinaires des faits religieux, EHESS (France) - ceifr@ehess


Le film : Le portrait d’une femme hors du commun originaire de la montagne libanaise. À la fois mère de famille et mystique, elle poursuit le projet de devenir une sainte. Chaque Vendredi saint, elle revit simultanément la Passion du Christ et les douleurs de Marie. Icône vivante, elle est offerte au regard et au toucher de centaines de fidèles. Elle brouille les frontières entre sacré et profane, féminin et masculin, parent et enfant, passé et présent, image et personne.

La réalisatrice : Anthropologue, Emma Aubin-Boltanski est membre du Centre d’études interdisciplinaires des faits religieux (CNRS-EHESS). Depuis 2009, elle travaille sur des femmes mystiques chrétiennes vivant au Liban et en Syrie. Catherine ou le corps de la Passion, réalisé en collaboration avec la vidéaste Rania Stephan, est le portrait de l’une d’entre elles.


LES YEUX FERMES
Islande | 2011 | 59 min | VO sous-titrée
Un film de Christophe Pons, Clément Dorival (France)
Production/Distribution : CNRS images, Lieux fictifs - vidéothèque.ventes@cnrs-bellevue.fr


 

Le film : À l’approche de Noël, des nuées de bougies illuminent Reykjavík. Dans ce climat étrange et poétique, les défunts tissent des liens avec les vivants. Une jeune femme, Arndis, attend le signe promis par sa grand-mère. Arnar cherche à retrouver la femme qui l’a aimé. Deux médiums, Skuli et Maggy, les accompagnent dans leurs quêtes.

Les réalisateurs : Clément Dorival est réalisateur et producteur. Diplômé en philosophie, anthropologie et cinéma documentaire, il s’est longtemps impliqué au sein de Lieux Fictifs, structure avec laquelle il a réalisé notamment l’exposition-vidéo Images en mémoire, images en miroir (en co-production avec Marseille Provence 2013 et l’INA). Il développe actuellement une structure liée au cinéma et à l’écriture documentaire en collaboration avec Emmanuel Roy. Les Yeux fermés est son premier long-métrage.
Christophe Pons est ethnologue au CNRS, membre de l’Idemec à Aix-en-Provence. Il a consacré sa thèse aux relations ordinaires des Islandais avec leurs défunts dans la société contemporaine. Les Yeux fermés est son premier film. 


----------------------------------------------

Dimanche 25 mai 10h-12h
Projection "Regards sur le monde 2"  Vietnam - Italie

Croissants et café offerts

LA NATTE DE MADAME BUA
Vietnam | 2011 | 35 min | VO sous-titrée
Un film de Duong Mong Thu (Vietnam)
Production/Distribution : Ateliers Varan (France) – communication@ateliersvaran.com  


Le film : Depuis qu’elle a été torturée pendant la guerre, Madame Bua souffre d'épilepsie. Quand elle sent venir une crise, elle étend sa natte devant sa maison et se couche. C’est un signe pour ses voisins, qui prennent alors soin d’elle. Le soir, tous se réunissent pour boire du thé, chanter les chants de la résistance et raconter des histoires, qui constituent aujourd’hui leur mémoire collective. La guerre reste au cœur de la vie quotidienne de ce village.

La réalisatrice : Née en 1977, Duong Mong Thu est diplômée en linguistique et travaille, depuis 2000, comme journaliste et rédactrice en chef à la télévision publique vietnamienne de Da-Nang (VTV). Elle participe aux ateliers Varan Vietnam de Da-Nang et réalise, dans ce cadre, le film Le Bandeloriste en 2010.  


MAITRES DE CHANT DIPHONIQUE

Mongolie | 2010 | 53 min | VO sous-titrée
Un film de Jean-François Castell (France)
Production/Distribution : La Curieuse Véronique Puybaret – la.curieuse@free.fr 


Le film : Dörvön Berkh est un ensemble vocal composé de quatre des plus grands maîtres du chant diphonique mongol. Nous suivons leur travail en Mongolie et en France à l’occasion d’une tournée organisée par l’ethnomusicologue Johanni Curtet, dont les recherches portent sur les sources de cette musique, ses pratiques et ses modes d’apprentissage.

Le réalisateur : Jean-François Castell est photographe, réalisateur de documentaires. Il a réalisé plusieurs films sur la thématique du nomadisme. Il a aussi travaillé avec des déficients mentaux pour Shetland Circus et Ta langue est ton cheval dans lesquels une troupe équestre découvre les steppes de Mongolie et rencontre Johanni Curtet, c’est là que naît l’idée de Maîtres de chant diphonique.


----------------------------------------------

Dimanche 25 mai 14h-17h30
Projection "Confins Russes"  Russie - Sibérie

 
UN ETE AVEC ANTON
Russie | 2013 | 60 min | VO sous-titrée
Un film de Jasna Krajinovic (Belgique, Slovénie)
Production : Dérives (Belgique) – info@derives.be
Distribution : CBA (Belgique) – cba@skynet.be  

Le film : Anton, 12 ans, vit avec sa grand-mère dans une petite maison à la périphérie de Moscou. Il partage ses journées d'été avec ses amis et sa babouchka, volontiers complice de ses jeux. L'insouciance de ses vacances disparaît lorsqu'il part, comme la majorité des enfants russes, dans un camp d'entraînement militaire, où on le retrouve en uniforme, l'arme à la main.

La réalisatrice : Après des études en lettres, cinéma et théâtre à Ljubljana (Slovénie), Jasna Krajinovic part pour la Belgique en 1999, où elle étudie la réalisation à l'Institut supérieur des arts du spectacle (INSAS) de Bruxelles. 

 
LE LIVRE DE LA TOUNDRA. UN CONTE DE VOUKVOUKAI, LE PETIT CAILLOU
Russie (district autonome de Tchoukotka) | 2012 | 105 min | VO sous-titrée
Un film d'Aleksei Vakhrushev (Russie)
Production/Distribution : High Latitudes ltd (Russie) – highlattitudes.ltd@gmail.com

Le film : Vieil homme plein d'énergie et de sagesse, Voukvoukai vit depuis 72 ans au cœur de la Tchoukotka (Russie). Véritable « homme de la toundra », son existence est inséparable de l’élevage du renne. Sa communauté, qui prend soin d’un troupeau de plus de 14 000 têtes, mène un combat permanent pour la survie et le bien-être dans les conditions climatiques les plus rudes. Tous croient profondément en la force de la tradition, qu’ils préservent et respectent et qui les aide dans cette lutte. Telle est la Vérité de Voukvoukai.

Le réalisateur : Aleksei Y. Vakhrushev est né à Anadyr (région autonome de Tchoukotka) en 1969. Diplômé de l’Institut national russe de la cinématographie (VGIK, Moscou) en réalisation, il est également anthropologue. Il a consacré son doctorat à la culture de la chasse aux mammifères marins, pratiquée par les peuples autochtones de la péninsule de Tchoukotka (Tchouktches et Yupiks). Réalisateur, scénariste et producteur, il a dirigé le Centre d’anthropologie visuelle de l’IEA-RAS (Institut d’Ethnologie et d’Anthropologie, Académie des Sciences de Russie) de 2000 à 2008.

 

---------------------------------------------------------------------------------------------
TARIFS   

Séance : 4 €* / 5 €
Séance en matinée : 3 €
Pass Festival : 8 €* / 10 € pour la totalité du festival
* Tarif réduit : adhérents Basilic Diffusion et étudiants

RENSEIGNEMENTS FESTIVAL

Gens de Terrain - Laetitia Merli, coordinatrice du festival
ciamerli@yahoo.com 
Basilic Diffusion / Cinéma le Cigalon 
Cours Pourrières  84160 Cucuron - Tél. 04 90 77 29 97
contact@cinemalecigalon.fr - www.cinemalecigalon.fr
 
 
RENSEIGNEMENTS ARBRE DE MAI ET HEBERGEMENT
Office de Tourisme Cucuron-Vaugines
Cours Pourrières, 84160 Cucuron - Tél. 04 90 77 28 37
officetourisme.cucuron@gmail.com - www.cucuron-luberon.com

Retrouvez le Festival MONDES EN IMAGES sur Facebook

 



recherche s'inscrire à la newsletter contact Mentions légales