Festivals

MONDES EN IMAGES

4es Rencontres documentaires à Cucuron

Du 6 au 9 avril 2017 

Basilic diffusion & Gens de Terrain invitent le Comité du Film Ethnographique et le Festival International Jean Rouch au Cinéma Le Cigalon à Cucuron pour 4 jours de documentaires ethnographiques : 14 films, 1 Master Class, des réalisateurs, des débats, des rencontres...

Ouvrons les yeux sur le monde !

PROGRAMME :

Téléchargez ici le programme en pdf et retrouvez MONDES EN IMAGES sur Facebook

-----------------------------------------------------

Jeudi 6 avril 2017
MASTER CLASS : IMAGES ET SCIENCES SOCIALES 
Présentation de films d’étudiants / Découverte des métiers du documentaire  Ouvert à tous et gratuit.

----------------------------

Séance de 10h30

 Université Aix-Marseille – Master “Métiers du documentaire” en présence de Pascal Cesaro et Baudouin Koenig

> Projection de 5 court-métrages sur le travail et 2 courts-métrages, autour de l'engagement politique de la jeunesse aujourd'hui, suivie d’une discussion avec les étudiants et enseignants du Master.


----------------------------
Séance de 13h30 
Université de Nanterre - Master “Cinéma anthropologique et documentaire” avec Gilles Rémillet, directeur du département. 

> L’Immatériau - 
Film de Assia Piqueras | France | 2015 | 20 min 
Ce sont les images d'un lieu habité qui, dans le récif de ses murs, met l'observation filmique à l'épreuve d'une observance monastique. 

> Dognat - Film de Mikael Rabetrano | Madagascar | 2014 | 52 min
Antananarivo, capitale de Madagascar. Les méandres de la ville regorgent de scènes de vie. C’est dans un de ses quartiers, espèce de chaos de maisons, de briques et de tôles qu’une communauté de quelques « hommes efféminés », Balou, Rado, Didi, No Mamy et Lova, vit sous le nom argotique de Dognat.
   

> Prophète(s) - 
Film de Damien Mottier | France | 2007 | 46 min
Placide est un jeune homme né en Côte d'Ivoire. Il a 26 ans, étudie l'économie, mais n'aspire qu'à une chose : évangéliser la France.  

----------------------------
Séance de 16h30
 

EHESS Marseille - Master “Recherches comparatives en anthropologie, histoire et sociologie” avec Laetitia Merli et Franco Zecchin

 

Présentation des travaux d’étudiants des ateliers EHESS :
> Photo - “Usages de la photo en sciences sociales”.
> Vidéo - “Réalisation documentaire en sciences sociales”.

 

 

----------

19h00 : Buffet au cinéma (Sur réservation - Tarif 8 €)

 

----------

Séance de 20h00

CHAMANISME

Séance proposée en partenariat avec le CNRS Images

SHAMAN TOUR
 Un film de Laetitia Merli

France | 2009 | 63 min | VO sous-titrée

En présence de la réalisatrice

La Mongolie qui est restée longtemps fermée aux voyageurs, s’ouvre aujourd’hui au marché libéral et est visitée par des touristes du monde entier. Quelles sont les interactions entre les touristes et les éleveurs nomades, les uns rêvant d’un monde «authentique», peuplé de rennes et de chamanes, les autres s’ouvrant au capitalisme et rêvant de la société de consommation ? Le film présente le point de vue d’une famille d’éleveurs de rennes dont la mère est une chamane réputée et qui aujourd’hui vit essentiellement des retombées du tourisme.

Laetitia Merli est anthropologue et réalisatrice de documentaires, chargée de mission à la Fabrique des Ecritures en Sciences Sociales, membre associé du Centre Norbert Elias (CNRS Marseille), membre du Comité du Film Ethnographique, spécialiste du chamanisme et des pratiques psychocorporelles.

ESPRITS DES TROIS SOMMETS

Un film de Ksenia Pimenova

France | 2016 | 56 min | VO sous-titrée

En présence de la réalisatrice

Dans un village de la république de Touva (Russie), une chamane russe perpétue les traditions religieuses locales au sein des Trois Sommets, une association qu’elle mène avec Anya et Baazan, veuve du grand chamane Kyrgys Huurak dont elle fut disciple. Outre les grands rituels, Véra donne des consultations privées. Elle pratique divinations, purifications et divers rituels de cure, écoute et conseille ses patients. Dans un contexte en pleine mutation, entre conflits de pouvoir et compétition avec d'autres courants religieux tel que le bouddhisme, les trois femmes tentent de maintenir à flot leur association.

Extrait du film

Née à Moscou en 1977, Ksenia Pimenova obtient, en 2012, un doctorat en sociologie à l’École des hautes études en sciences sociales, avec une thèse sur le renouveau du bouddhisme et du chamanisme chez les Touvas de Sibérie du Sud. Elle est actuellement postdoctorante au Musée du quai Branly et membre associée au Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (Ecole pratique des hautes études). Esprits des Trois Sommets est son premier documentaire.

-----------------------------------------------------

Vendredi 7 avril 2017

-----------------------------

Séance de 18h30 

GRAND PRIX NANOOK

ROYAHAYE DAME SOBH

(Des rêves sans étoiles)

 Un film de Mehrdad Oskouei (Iran)

Iran | 2016 | 76 min | VO sous-titrée

Un centre de détention pour mineures dans la banlieue de Téhéran. Les jeunes filles, incarcérées pour des motifs divers, trafic et vente de drogue, vol à la tire, homicide, révèlent peu à peu ce qui les a amenées en prison. L’ennui de la vie en réclusion est accablant, mais la crainte de ce qui leur arrivera une fois dehors est considérable. Lorsque le Nouvel An approche, certaines espèrent le fêter avec leur famille, alors que nombre d'entre elles ne veulent pas rentrer à la maison.

Bande annonce

Né à Téhéran en 1969, Mehrdad Oskouei, cinéaste iranien, producteur, photographe et chercheur, est diplômé en réalisation (Département cinéma et théâtre de la Faculté des beaux-arts de Téhéran). Il est l'un des principaux réalisateurs de documentaires en Iran. Ses films, projetés dans de nombreux festivals à travers le monde, ont reçu d’innombrables récompenses. Membre fondateur de l'Institut iranien de l’anthropologie et de la culture, Mehrdad Oskouei est aussi ambassadeur culturel pour l’OCHA, Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies. Il enseigne le cinéma en Iran et dans le monde entier. En 2010, il a reçu, aux Pays-Bas, le Prix du Prince Claus.

----------

20h30 : Buffet au cinéma (Sur réservation - Tarif 8 €)

----------

Séance de 21h15

HOMMAGE A JEAN ROUCH

Séance proposée en partenariat avec le Comité du Film Ethnographique.
En présence de Nadine Ballot, actrice dans de nombreux films de Rouch, et de Françoise Foucault du Comité du film ethnographique (Musée de l’Homme), fidèle assistante de Jean Rouch, dans le cadre de l’année “Centenaire Jean Rouch”.

LA PYRAMIDE HUMAINE

Un film de Jean Rouch

France | 1961 | 90 min

Synopsis : En 1959, Rouch se rend dans un lycée à Abidjan, comme but de confronter des adolescents européens et africains dans leurs relations inter-culturelles : un psychodrame dans une classe où Blancs et Noirs se côtoient sans se fréquenter.

Extrait

Jean Rouch est un réalisateur et ethnologue français, né le 31 mai 1917 à Paris. Il est particulièrement connu pour sa pratique du cinéma direct et pour ses films ethnographiques sur des peuples africains tels que les Dogons et leurs coutumes. Considéré comme le créateur de l'ethnofiction, il est l'un des théoriciens et fondateurs de l'anthropologie visuelle. Fondateur du Comité du Film ethnographique et du Bilan du Film Ethnographique au Musée de l’Homme qui deviendra le Festival International Jean Rouch.

-----------------------------------------------------

 

Samedi 8 avril 2017

9h30 : Café - Croissants

-------------------------

Séance de 10h00 

L'ARBRE SANS FRUIT

Un film de Aicha Macky (Niger)
Niger | 2016 | 60 min | VO sous-titrée
Mariés sans enfant, la réalisatrice Aicha et son mari se trouvent dans une situation « hors-norme » dans leur pays. Mais au Niger, comme partout dans le monde, il y a des problèmes d’infertilité. A partir de son expérience personnelle, la réalisatrice explore un tabou avec sensibilité, interroge le statut de la femme au sein de la société nigérienne et, de manière plus universelle, les notions de féminité et maternité.
Bande-annonce 

Titulaire d’une maîtrise de sociologie et passionnée par l’image, Aicha Macky côtoie le Forum africain du film documentaire de Niamey dans le but de devenir documentariste. Elle débute avec un court métrage, Moi et ma maigreur (2011). En 2013, elle obtient un master II en réalisation documentaire de création de l'Université Gaston Berger de Saint-Louis du Sénégal, avec son film Savoir faire le lit, qui interroge les tabous et les non-dits autour de l'éducation sexuelle entre mères et filles au Niger. L’Arbre sans fruit est son premier long-métrage documentaire.

WHERE TO, MISS ? 
(Où allez-vous Mademoiselle ?)
Un film de Manuela Bastian (Allemagne)
Allemagne | 2015 | 83 min | VO sous-titrée
Devki, jeune femme de Delhi, est résolue à devenir chauffeur de taxi, un métier qui lui permettra de garantir la sécurité d’autres femmes et son indépendance financière. Mais son désir d'émancipation entre en conflit avec les traditions de la société indienne. Trois années de tournage nous montrent la lutte constante qu’elle mène pour défendre ses aspirations et trouver le moyen de réaliser ses rêves sans aliéner sa famille, alors qu’elle passe du rôle de fille à celui d'épouse puis de mère.
Bande-annonce 

Manuela Bastian est né en 1987 à Munich (Allemagne). Elle a étudié l'art à l’Académie des beaux-arts de Munich de 2009 à 2011. Elle part en Inde en 2011, et y réalise le film documentaire Pink Struggle. Depuis 2012 elle étudie le cinéma documentaire à l’Académie de cinéma du Bade Wurtemberg.

----------------------------
De 14h00 à 16h00 
Carnaval de Cucuron, dans les rues du village

----------------------------
Séance de 17h00
PATRIMOINES IMMATERIELS

QUELLE EST TA COULEUR ?

Un film de Sylvana Mele

France | 2016 | 13 min 
En présence de la réalisatrice
Dans une société qui nous pousse à oublier notre environnement et à nous éloigner les uns des autres ; certains apprentissages de cultures lointaines se perpétuent malgré la distance qui les éloigne, ici-même en France, dans la région Niçoise.

Bande annonce

En 3ème année à l’École de Réalisation Audiovisuelle de Nice, Sylvana Mele, aujourd’hui vidéaste indépendante tenait à partager son point de vue sur la société contemporaine en 13mn, durée imposée pour les documentaires de fin d’année.

UZU

Un film de Gaspard Kuentz (France)

Japon | 2015 | 27 min | VO sous-titrée

Chaque année au mois d’octobre se déroule à Matsuyama, sur l’île de Shikoku, le Festival d'automne du Dogo, l'une des fêtes religieuses les plus violentes du Japon. Huit équipes d'hommes, portant des palanquins sacrés en bois pouvant peser jusqu'à une tonne, entrent en collision en un combat sacré dont de nombreux participants sortent blessés et épuisés. Cette immersion dans le rituel se concentre sur l'expérience physique et spirituelle de la cérémonie vue de l’intérieur.

Bande annonce

Né en 1981 à Paris, Gaspard Kuentz s’installe à Tokyo en 2003 pour étudier à l’école de cinéma Eiga Bigakko. En 2005, il réalise le court-métrage de fiction Chinpira Is Beautiful, puis en 2009, We Don’t Care About Music Anyway… qui offre une perspective nouvelle sur la musique d'avant-garde et sur le cinéma documentaire. Sa connaissance intime du Japon et de l’Asie de l'Est, lui permet d’y développer des projets documentaires hybrides mêlant anthropologie visuelle et approches fictionnelles et expérimentales.

LES COMBATTANTS DU POIL SACRE

Un film de Florian Vallée

Belgique | 2015 | 27 min

Découvrez un combat mystérieux qui se perpétue depuis le Moyen Âge. Plongez au cœur de Mons, ville du royaume de Belgique où les autochtones se transforment chaque année en une foule sauvage et exubérante. Devenus les combattants, ils sont prêts à tout pour arracher les poils de la queue d’un dragon qui, selon la légende, porteraient bonheur.

Bande annonce 

Florian Vallée est né en 1984 à Mons (Belgique). Depuis 2009, ce photographe de formation œuvre quotidiennement à la réalisation de films documentaires et muséographiques. Ses projets personnels et contractuels le guident à travers le monde et plus spécifiquement sur le continent africain, où il séjourne régulièrement depuis l’âge de vingt ans.

 

----------------------------

Séance de 19h00

RESERVES ET TRADITIONS

Séance spéciale “Premières Nations du Canada” 
2 films avec buffet 

IDENTITES
Un film de Julia Blagny 
France | 2016 | 46 min 
En présence de la réalisatrice  
 

Qu'est-ce qu'être membre des "Premiers Peuples du Québec" en 2015 ? Quel est l'héritage laissé par ces peuples au Québec d'aujourd'hui ? Les québécois sont-ils conscients de ces apports et quels rapports ces communautés entretiennent-elles ? Quelle est la place de la femme ? De la nature ? Autant d'aspects qui abordent, loin des clichés, les réalités des premiers peuples d'Amérique du Nord. La parole est donnée aux chefs traditionnels, au sociologue, mais aussi aux jeunes et aux artistes. Autant de voix pour une meilleure compréhension de chacun, pour construire demain. 
Bande annonce

Julia Blagny est née en Bolivie, baignée depuis son enfance par les voyages, les tournages, la découverte de l’autre. Elle se forme à L’INA et aux ateliers Varan, travaille plusieurs années dans une société de production, co-auteur de « C’est Pas Pareil » (52 capsules de 3 minutes) diffusé par Marathon International. Son premier documentaire « Hayet Ayad, un chant pour la vie » trace par le biais de la musique un pont entre les civilisations.    

 

----------

20h00 : Buffet au cinéma (Sur réservation - Tarif 8 €)

AVANT LES RUES

Un film de Chloé Leriche

Canada | 2016 | 95 min | VO sous-titrée

En présence de la réalisatrice 

Shawnouk tue un homme lors d’un vol à main armée. après s’être évadé en forêt, il retourne dans sa communauté et cherche à se libérer par la pratique de rituels traditionnels. Avant les rues propose un renouement à la culture autochtone et ses traditions, renouement lui-même incarné par les acteurs qui ont participé au film. premier long métrage de fiction en langue atikamekw, le film propose une distribution presque entièrement composée de non professionnels qui évoluent dans le cadre authentique de leur village. l’histoire se situe à manawan, au moment où wemotaci, le village atikamekw voisin, est la proie des incendies de forêt.

Bande annonce 

Chloé Leriche 
Autodidacte, scénarise, réalise, monte et produit plusieurs courts métrages indépendants. Son travail est présenté à la télévision, dans des musées et dans de nombreux festivals. Depuis 2004, elle collabore à la création de films à bord du Vidéo Paradiso, travaillant auprès de jeunes itinérants à Montréal. Elle se joint ensuite à l'équipe du Wapikoni Mobile afin d’encourager les jeunes des Premières Nations à s'exprimer par le biais de documentaires et de vidéo clips. C'est dans ce contexte qu'elle commence l'écriture d'Avant les rues, un projet qu'elle réalise en impliquant les forces vives des trois communautés atikamekw du Québec.

 

-----------------------------------------------------

 

Dimanche 9 avril 2017


9h30 : Café - Croissants

-------------------------

Séance de 10h00

 

AHLE HAVA

(Les Habitants du vent)

Un film de Abtin Sarabi

Iran | 2015 | 58 min | VO sous-titrée

Sur les côtes du golfe Persique au sud de l'Iran, se pratique un rituel appelé Zâr, exorcisme musical qui guérit les « victimes du vent ». Selon cette croyance, il existe une force maléfique venue des vents, capable de pénétrer les corps fragiles. Une fois guéris grâce au rituel, les possédés, hommes ou femmes, deviennent Âhlé Hava.

Bande-annonce

Après avoir étudié la philosophie orientale, la peinture et la photographie à l'Université d’art de Téhéran, Abtin Sarabi s'oriente vers l'art vidéo et le cinéma. En 2010, il intègre l'École des beaux-arts de Toulouse d’où il sort diplômé (DNAP et DNSEP). Ses premiers films, apparentés à ce que l'on appelle le "cinéma poétique" sont influencés par les cinémas iranien (Kiarostami) et russe (Tarkovski), particulièrement par leur dimension à la fois symbolique et mythologique. Abtin Sarabi est actuellement en résidence au Fresnoy, Studio national des arts contemporains.

A WALNUT TREE

(Un noyer)

Un film Ammar Aziz

Pakistan | 2015 | 81 min | VO sous-titrée

Au Pakistan un vieil homme profondément nostalgique de son village natal, rêve d’y retourner. Il a été déplacé, avec sa famille, dans le camp de réfugiés de Jalozai près de Peshawar, en raison du conflit entre l'armée pakistanaise et les talibans. La famille survit difficilement, entre souvenirs de la vie « d’avant », présent précaire et avenir sombre. Maintes fois se pose la question d’un retour au village.

Bande-annonce

Ammar Aziz, né en 1989 à Lahore, est un cinéaste vivant au Pakistan. Conduit au cinéma par sa passion pour la littérature et la musique, il est diplômé en études cinématographiques du National College of Arts de Lahore. Il a réalisé plusieurs courts métrages documentaires sur les luttes ouvrières au Pakistan. L’art et l’activisme politique inspirent son cinéma, l’incitant à travailler des sujets complexes. A Walnut Tree est son premier long métrage documentaire.

----------------------------

Séance 14h00 

MYESCAPE

Un film Elke Sasse

Allemagne | 2016 | 90 min | VO sous-titrée

Des centaines de milliers de réfugiés ont fui l'Afghanistan, la Syrie et l'Erythrée, quittant leur pays et leur famille, en quête de sécurité et de liberté. Dans la plupart des cas, leur téléphone mobile s'est révélé un outil essentiel dans l'organisation de leur fuite, mais aussi un compagnon fidèle. Les images qu'ils ont filmées, mêlées à leurs récits, racontent la séparation, la fuite, la peur et le soulagement d'arriver.

Bande-annonce  

Elke Sasse étudie la littérature à l'Université libre de Berlin puis collabore, comme auteur et journaliste indépendante, aux départements culture et politique des stations de radio ORB (Ostdeutschen Rundfunk Brandenburg) et DLF (Deutschlandfunk). Elle travaille ensuite pour les magazines politiques des chaînes de télévisions publiques allemandes ORB et ARD. A partir de 1994, elle centre sa carrière sur la réalisation de documentaires long-métrage et reportages.

----------

Séance de 16h00

I AM THE BLUES

Les Derniers Démons du blues

Un film de Daniel Cross

Canada | 2016 | 96 min | VO sous-titrée
En présence du réalisateur
Un voyage musical qui nous emmène à travers les bayous de la Louisiane, les juke-joints du delta du Mississippi, et les barbecues organisés au clair de lune dans les collines du nord. Une visite aux derniers monstres sacrés du blues qui vivent dans le sud profond et continuent de chanter, à quatre-vingts ans passés, au cours des tournées du Chitlin’ Circuit. Ecoutez Bobby Rush, Barbara Lynn, Henry Gray, Carol Fran, Lazy Lester, Little Freddie King, Bilbo Walker, RL Boyce, Jimmy ‘Duck’ Holmes, Lil’ Buck Sinegal, LC Ulmer, et leur amis pour laisser se réveiller le blues qui sommeille en vous.

Bande-annonce

Professeur agrégé et président du conseil de l’École de cinéma Mel Hoppenheim de l’Université Concordia (Canada), Daniel Cross, documentariste récompensé à de nombreuses reprises, a fait des débuts remarqués avec The Street (1997) et S.P.I.T. – Squeegee Punks in Traffic (2001). Cofondateur d’EyeSteelFilm, société de production et distribution de films documentaires à Montréal, il a produit plusieurs films récompensés aux Genie Awards et Emmy Awards. En collaboration avec huit étudiants inuit, il a coréalisé le film Inuuvunga : I am Inuk I am alive (2004). Daniel Cross a remporté le Trailblazer Award au MIPDOC à Cannes et le prix Mentor of the Year remis par la prestigieuse Canadian Media Producers Association.

---------

18h30 : Remise du Prix du Public et clôture du festival

------------------------------------------

Durant le festival, découvrez l’exposition “Art Maori et Art Rupestre” réalisée par les élèves de l’école de Cucuron lors des ateliers de Sygrid Guillemot.

--------------------------------------

---------------------------

Participation aux frais :

> Séance : 5 €* / 6 €

> Pass Festival : 14 €* / 16 € pour toutes les séances

(en prévente à partir du 30 mars au Cigalon) * Tarif réduit

PROGRAMME

Programme détaillé sur www.cinemalecigalon.fr

rubrique événement > festival

 

RESERVATIONS

Les séances de la journée ne sont pas ouvertes à la réservation. Ouverture de la salle 30 minutes avant le début des séances.

Les Pass Festival donne accès à toutes les séances dans la limite des places disponibles. Attention, les Pass ne donnent pas d’accès prioritaire. Venez tôt car les places sont limitées !  

Réservations possibles uniquement pour les séances :

> Jeudi 6 avril - Soirée Chamanisme

Shaman Tour + Esprits des Trois Sommets + 1 buffet

> Vendredi 7 avril - Soirée jean Rouch

1 buffet + La Pyramide Humaine

> Samedi 8 avril - Soirée Réserves et Traditions

Identités + Avant les Rues + 1 buffet  

Pour réserver, rendez-vous sur : www.billetweb.fr/festival-monde-en-images-cigalon-2017  


LIEU DU FESTIVAL

Cinéma Le Cigalon - cours Pourrières - 84160 Cucuron

(30 min d’Aix-en-Provence et d’Apt, 1 h de Marseille et d’Avignon) Accès : A51 sortie Pertuis - A7 sortie Cavaillon - Gare d’Aix-TGV

 

RENSEIGNEMENTS FESTIVAL

Gens de Terrain / Laetitia Merli, coordinatrice du festival

ciamerli@yahoo.com

Basilic Diffusion / Cinéma le Cigalon 

Coline Privat et Clémence Renoux

Tél. 09 72 34 62 04 - contact@cinemalecigalon.fr  


RENSEIGNEMENTS HEBERGEMENT

Office de Tourisme de Cucuron

Cours Pourrières, 84160 Cucuron - Tél. 04 90 77 28 37

officetourisme.cucuron@gmail.com - www.cucuron-luberon.com




MONDES EN IMAGES
3es Rencontres documentaires à Cucuron
Du 31 mars au 3 avril 2016

Basilic diffusion & Gens de Terrain invitent le Comité du Film Ethnographique et le Festival International Jean Rouch au Cinéma Le Cigalon à Cucuron pour 3 jours de documentaires ethnographiques : 16 films, 2 Master Class, des réalisateurs, des débats, des rencontres...
Ouvrons les yeux sur le monde !


PROGRAMME :

téléchargez ici le programme en pdf et retrouvez MONDES EN IMAGES sur Facebook

-----------------------------------------------------
Jeudi 31 mars 2016
Séances « Ecologie autochtone »

----------
18h30

NANOOK L’ESQUIMAU
Nanook Mondes en images cucuron
Robert Flaherty
France-USA | 1922 | 79 min
Ce film franco-américain est l'un des premiers films documentaires long-métrage. Le cinéaste montre la vie nomade des Inuits à la recherche de nourriture. Durant l'été, il pêche le saumon et le morse sur le fleuve. L'hiver, la famine guette et il est impératif de trouver de quoi se nourrir. L'igloo sert de protection à toute la famille durant la nuit, des vêtements de fourrure protègent contre le froid polaire. Lorsque le jour se lève, la quête reprend et la vie continue...
 

Robert Joseph Flaherty est un réalisateur de cinéma américain, né le 16 février 1884 à Iron Montain, dans le Michigan. Il est souvent considéré, avec Dziga Vertov, comme l'un des pères du film documentaire, terme utilisé pour la première fois lors de la sortie de Moana, dans un article du New York Sun écrit par John Grierson, qui travaillera plus tard avec Flaherty. Il est considéré aussi comme pionnier ou fondateur de ce que l'on nomme aujourd'hui docufiction ou ethnofiction.
 
----------
20h00
 : Buffet participatif
 

----------
20h45

AU GRE DE LA PLUME ARCTIQUE
Au gre de la plume arctique Mondes en images Cucuron 

Joel Heath
Canada | 2011 | 90 min
Ecrit par Joel Heath, Dinah Kavik, Johnny Kudluarok et la Communauté de Sanikiluaq
Le duvet d’eider, la plume la plus chaude au monde, permet aux Inuits comme aux canards de survivre au dur hiver arctique. Aujourd’hui, les habitants des îles Belcher et les eiders sont confrontés aux modifications de la banquise et des courants marins, perturbés par les gigantesques barrages hydroélectriques qui alimentent New York et d’autres villes d’Amérique du Nord. Mises en scènes évoquant des temps anciens et images de la vie moderne à Sanikiluaq mettent en lumière les défis posés par ces changements et la nécessité de trouver de nouvelles solutions énergétiques.

Né à Saint-Jean de Terre-Neuve (Canada), Joel Heath, nourrit depuis toujours une passion pour les arts et la science. Chercheur, écologiste, activiste, il a travaillé au sein du programme d’écologie quantitative à l’Université de la Colombie-Britannique pour étudier, à Sanikiluaq, les effets du changement climatique sur les glaces de l’océan Arctique. Il a photographié les canards eiders pendant plus de sept ans avant de se lancer dans la réalisation de son premier film, People of a Feather, qui repose sur le témoignage et l’expertise des Inuits.
 

-----------------------------------------------------
Vendredi 1er avril 2016
Journée « Master Class »

----------
10h00
Images en Sciences Sociales 1
Séance proposée en partenariat avec le Granada Center for Visual Anthropology de l'Université de Manchester.
En présence d'Angela Torresan du Granada Centre for Visual Anthropology
granada center mondes en images cucuron
 
KALANDA - LE SAVOIR DE LA BROUSSE
Lorenzo Ferrarini (
Burkina Faso | 2014 | 62 min)
En Afrique de l’Ouest, chasser est beaucoup plus que tuer des animaux. Un Donso n’est pas seulement chasseur  mais aussi guérisseur, voyant et spécialiste des rituels. Le film est un voyage initiatique du point de vue du réalisateur puisqu’il suit lui-même l’initiation. Son enseignant devient le narrateur qui nous emmène au cœur des expériences qui montre la richesse du Donsoya.
 

FOI DAKAROISE
Emilie Chappatte (Sénégal | 2015 | 39 min)
Syncrétisme religieux à Dakar : divination et rites de possession au sein de communautés musulmanes.
 

THE YAYAS DE L’ELEGANCE
María-José Pavlovic (France | 2012 | 27 min)
S.A.P.E est l’acronyme de Société des Ambianceurs et des Personnes Elégantes. Originaires du Congo, le but ultime des Sapeurs est de voyager à Paris, capitale de cette mode, où ils essaieront de devenir un Yaya, un très grand Sapeur.

----------
13h30
Master Class « Portraits / Filmer le travail / Flux et Reflux »

Master Class en présence de Pascal Césaro du Master "Métiers du film documentaire’’ d’Aix-Marseille Université et des étudiants qui présenteront une sélection de films (ouvert à tous).
aix marseille universite mondes en images cucuron

Série 1 - Portraits
2 courts-métrages réalisés par les étudiants du Master ‘’Métiers du film documentaire’’ d’Aix-Marseille Université :

LES FLEURS DE L’AGE (Marion Ellena | 30 min) : Huguette, Pierrette et Renée ont entre 80 et 90 ans, vivent dans le même immeuble à Marseille, elles nous font voyager dans leurs souvenirs depuis les années 30, entre liberté et contraintes, travail, mari et enfants : comment vivait-on en tant que femme lorsqu'on naissait dans ces années-là ?

CELUI QUI VIT DE LA MER (
Pierre Medurio |15 min) : Un ami cinéaste m'a dit qu'il repartait dans son pays dans trois semaines, alors j'ai voulu faire un film sur lui avant qu'il ne parte.
 
Série 2 - Filmer le travail
6 courts-métrages réalisés par les étudiants du Master ‘’Métiers du film documentaire’’ d’Aix-Marseille Université :

L'ALPAGE ET LE VETO (Olivier Strauch | 23 min) : Après 14 ans d'estives sur l'alpage de Gresse-en-Vercors, Michel, berger et vétérinaire, se voit remercié par les éleveurs qui l'employaient jusqu'alors. La très forte implantation de Michel et de sa famille en alpage et au sein du village se fait encore sentir plus de deux ans après. Au cours de son métier désormais entièrement vétérinaire, Michel évoque le souvenir de cet alpage et en toile de fond, un futur possible.

LA PAROLE DU SOIN (Shani Lemyre | 14 min) : Comment s'incarne le métier d'infirmier dans la parole d'un étudiant en troisième année ? Le film propose de faire entendre une parole prise à l'extérieur de l'institution hospitalière pour mieux faire voir ce qui se joue dans le regard d'un futur soignant.

LE PROJECTIONNISTE (Pierre Medurio | 10 min) : Dans sa cabine, entre le montage de bandes de films et l'importation de fichiers numériques, le projectionniste nous parle de son métier.
 
LE CORDONNIER (Romain Rondet  | 7 min)
 
LE TATOUEUR (Eliot Ratineau  | 7 min)

L'ALPAGE ET LE VETO (Olivier Strauch | 23 min)
 
Série 3 - Flux et Reflux. Déchets et Sociétés.
Une série de courts-métrages documentaires réalisés en collaboration avec l'EHESS (20 min)

EHESS mondes en images cucuron

 
----------
16h30
Images en Sciences Sociales 2
Projection en présence de Boris Petric, du Centre Norbert Elias et La fabrique des écritures innovantes en Sciences Sociales
centre norbert elias Ehess boris petric mondes en images cucuron

 
FIEVRE ROUGE
Fievre rouge boris petric cucuron Mondes en Images
Boris Pétric  
France | 90 min
Work in Progress (film est en cours de montage, non étalonné, non mixé)

Les Chinois se mettent à boire du vin et cet engouement fulgurant fait flamber les prix des grands crus français. La Chine consomme et se met également à produire du vin. Le film explore cette nouvelle étape de la mondialisation du vin à travers des personnages qui circulent entre la France et la Chine.

Boris Pétric est docteur en anthropologie sociale de l’EHESS (Paris), directeur de recherches au CNRS et directeur du Centre Norbert Elias. Il a crée au sein de son laboratoire « La Fabrique des écritures innovantes en sciences sociales ».
 
----------
20h30
Soirée d'ouverture du festival - Hommage à Jean Rouch
en présence de Luc Pecquet, président du Comité du Film Ethnographique, et Françoise Foucault, secrétaire du Comité du Film Ethnographique
comite du film ethnographique mondes en images cucuron jean rouch

 
TOUROU ET BITTI
tourou et bitti Mondes en images Cucuron
Jean Rouch
France | 1971 | 12 min
Un "plan séquence" qui montre le moment plus fort d'un rituel de possession, au cours duquel les hommes du village de Simiri demandent aux génies de la brousse de protéger les récoltes contre les sauterelles. Pour la cérémonie sont utilisés des tambours archaïques : le "tourou" et le "bitti", dont on ne joue qu'à cette occasion.

PETIT À PETIT
petit a petit jean rouch Mondes en images Cucuron
Jean Rouch

France | 1971 | 96 min
Damouré, qui dirige à Ayorou (Niger) avec Lam et Illo la société d'import-export Petit à petit décide de construire un « grand Building » dans son village. Il part à Paris pour voir « comment on peut vivre dans des maisons à étages ». Dans la capitale, il découvre les curieuses façons de vivre et de penser des Parisiens qu'il décrit dans des « Lettres persanes » envoyées régulièrement à ces compagnons, jusqu'à ce que ceux-ci, le croyant devenu fou, envoient Lam le rejoindre pour se rendre compte sur place...

Jean Rouch est un réalisateur et un ethnologue français, né le 31 mai 1917 à Paris. Il est particulièrement connu pour sa pratique du cinéma direct et pour ses films ethnographiques sur des peuples africains tels que les Dogons et leurs coutumes. Considéré comme le créateur de l'ethnofiction, il est l'un des théoriciens et fondateurs de l'anthropologie visuelle. Fondateur du Comité du Film ethnographique et du Bilan du Film Ethnographique au Musée de l’Homme qui deviendra le Festival International Jean Rouch.


-----------------------------------------------------

 
Samedi 2 avril 2016
9h30 : Café - Croissants

----------

10h00
Séance « Genres »
 

SAMIRA
Samira Nicolas Mai Mondes en images Cucuron
Nicola Maï
France | 2015 | 28 min
en présence du réalisateur
Karim est un immigrant algérien vendant son corps ; la nuit à Marseille, il devient Samira. Il a quitté l’Algérie adolescent et s’est enfui en Italie quand ses seins ont commencé à se développer suite à la prise d’hormones. Dix ans plus tard, Karim obtient l’asile politique en France grâce à ses seins qui lui permettent de défendre son cas comme celui d’une femme transgenre risquant le meurtre si on la rapatrie en Algérie. Vingt ans plus tard, Karim se fait chirurgicalement enlever les seins pour recevoir de son père - mourant - le statut de chef de famille. Il se marie alors avec une femme pour avoir un nouveau passeport lui permettant de retourner en Algérie pour assumer son nouveau rôle.

Nicola Mai est sociologue et réalisateur, professeur de Sociologie et Etudes migratoires à l’Université Métropolitaine de Londres. Ses publications universitaires et ses films ont pour objet les expériences et perspectives des migrants qui vendent leur corps et leur amour, insérés dans l’industrie globalisée du sexe pour vivre leurs vies.
 
TIM PHONH
 Tim Phonh Mondes en images Cucuron

(Finding Phonh)
Tran Phuong Thao & Swann Dubus
Vietnam | 2015 | 93 min | VO sous-titrée
Le cadet d'une fratrie de six enfants, Phong a grandi dans une ville au centre du Vietnam. Enfant, il se sentait fille piégée dans le corps d'un garçon. C’est seulement à vingt ans, lors de son entrée à l’université de Hanoï qu’il découvre ne pas être seul dans cette situation. Son rêve de « se trouver » en changeant physiquement de sexe, devient réalité quelques années plus tard. Le film l’accompagne dans cette cruciale année de transformation, qu’il commente aussi lui-même dans son journal intime en vidéo.

Tran Phuong Thao, née en 1977 au Vietnam, étudie d'abord le commerce extérieur et l'interprétariat à Hanoi, puis en 2001, vient en France pour devenir cinéaste. Elle obtient une maîtrise en réalisation documentaire à l’Université de Poitiers, en 2004. Elle vit désormais et travaille à Hanoi.
  
----------
12h30 :
Buffet méditerranéen proposé par Oasis en Luberon
(sur réservation)

 
 ----------
14h15
Séance « Amériques » 1

LA CORDE DU DIABLE
la corde du diable Mondes en images Cucuron
Sophie Bruneau
Belgique/France | 2014 | 88 min | VO sous-titrée
en présence de la réalisatrice
C’est l’histoire d’un outil universel et familier : le fil barbelé. Elle remonte aux premiers colons, à l’esprit de conquête et à la chasse au sauvage. Elle s’ancre dans l’espace-temps de l’Ouest américain. C’est l’histoire d’un petit outil agricole qui bascule en histoire politique et s’emballe avec le train du capitalisme. C’est l’histoire de l’évolution des techniques de surveillance et de contrôle. L’inversion d’un rapport entre l’Homme et l’animal. C’est l’histoire du monde de la clôture et de la clôture du monde.

Cinéaste et anthropologue de formation, Sophie Bruneau (co)réalise des films documentaires depuis 1993, notamment L’Amérique fantôme (2014), Animal on est mal (2014), et, avec Marc-Antoine Roudil, Madame Jean (2011), La Maison Santoire (2011), Terre d’usage (2009), Ils ne mouraient pas tous mais tous étaient frappés (2005), Mon diplôme, c’est mon corps (2005), Arbre (2001), Pardevant notaire (1999), Pêcheurs à cheval (1993). Elle a fondé alteregofilms, une société de production indépendante basée à Bruxelles.

---------
16h30
Séance « Amériques » 2

MY NAME IS GARY
 My name is Gary Mondes en images Cucuron

Blandine Huk & Frédéric Cousseau
France | 2015 | 85 min | VO sous-titrée
« Je suis née en 1906 au bord du lac Michigan, dans l’Indiana. J’étais une ville de l’acier. On m’appelait la ville magique, la ville du siècle. Mais j’étais l’un des endroits les plus ségrégués d’Amérique. Puis ce qu’on appela « la fuite des Blancs »… et je devins une ville noire. Aujourd’hui, on dit que je suis une ville fantôme. Mais je suis toujours en vie et mon nom est Gary. »

Blandine Huk est née en 1969 à Mulhouse. Journaliste, elle débute dans le documentaire comme assistante réalisatrice sur le film Sakhaline (2006). Filmographie : Un dimanche à Pripiat (2006), Rouge Nowa Huta (2009), Garboucha (2009), Le goût du cochon (2010), Metal Mariupol (2012). 
Frédéric Cousseau est né en 1963 à Paris. Tout d’abord musicien rock/punk, il commence à réaliser des films (fiction, documentaire, expérimental) à la fin des années 80. Filmographie : Des pieds et des mains (1989), Bartolin (1991), La fatigue (1998), Le 17 au soir (2005), Sakhaline (2006), Un dimanche à Pripiat (2006), Rouge Nowa Huta (2009), Garboucha (2009), Le Goût du cochon (2010), Body (2010), Pornographic Isolation (2011), Metal Mariupol (2012).
 
 ---------
19h00 : Buffet grec proposé par les adhérents de Basilic Diffusion
(sur réservation)
 
---------
20h00
Séance « Musiques »

LA DANSE DES WOODABE
la danse de woodabe Mondes en images Cucuron
Sandrine Loncke
France |  2010 |  90 min
En présence de la réalisatrice
Au cœur du Sahel nigérien, loin de tout “goudron“, des milliers de Peuls nomades Wodaabe célèbrent chaque année leur unité culturelle au sein d’un vaste rassemblement cérémoniel, dont les danses spectaculaires ont abondamment alimenté l’imagerie occidentale. Fruit de dix années de recherche en milieu wodaabe, le film se met à l’écoute des acteurs du rituel pour tenter d’en décrypter la véritable signification, à une heure où la crise écologique qui touche de plein fouet le Sahel rend l’organisation de tels rassemblements de plus en plus problématique.
 
Sandrine Loncke est enseignante-chercheure à l’Université Paris 8 (Département de Musique, UFR Arts), où elle dispense des cours d’ethnomusicologie portant sur les rapports entre musique et société en Afrique subsaharienne, sur l’analyse des systèmes musicaux de tradition orale et sur le documentaire musical.
 
A FAMILY AFFAIR
a family affair Mondes en images Cucuron
 

(Une affaire de famille)
Angeliki Aristomenopoulou
Grèce | 2014 | 87 min | VO sous-titrée

Pour la famille Xylouris, il n’est d’autre passion que la musique. Trois générations font vivre la musique crétoise, enchaînant les représentations à travers le monde. Psarogiorgis, son père Psarantonis, qui a réinventé cette tradition musicale, et ses enfants encore adolescents sont tous unis par des liens familiaux à la fois sacrés et étouffants. Découvrons ce célèbre clan et le pouvoir électrisant de sa musique.


-----------------------------------------------------
 
Dimanche 3 avril 2016
9h30 : Café – Croissants 

---------
10h00

THE YAYAS DE L’ELEGANCE
The Yayas de l'elegance Mondes en images cucuron 

María-José Pavlovic
France | 2012 | 27 min
S.A.P.E est l’acronyme de Société des Ambianceurs et des Personnes Elégantes. Originaires du Congo, le but ultime des Sapeurs est de voyager à Paris, capitale de cette mode, où ils essaieront de devenir un Yaya, un très grand Sapeur.

A PLACE FOR EVERYONE
A place for everyone Mondes en images Cucuron
 

(Un endroit pour tout le monde)
Angelos Rallis (Grèce), Hans Ulrich Gössl (Autriche)
Belgique | 2014 | 60 min | VO sous-titrée
Une exploration de la géographie humaine d’un village rwandais, deux décennies après le génocide. Survivants et meurtriers y vivent à nouveau côte à côte, et la nouvelle génération grandit dans une société traumatisée, où un fragile processus de réconciliation est à l’œuvre. Un portrait, filmé sur quatre années, de Tharcisse et Benoîte, deux jeunes Rwandais tiraillés entre amour et haine, désir de vengeance et pardon.

Angelos Rallis, né en 1979 vit à Athènes. Il a étudié le cinéma et la photographie à Athènes et Londres. Il a travaillé plusieurs années comme directeur de la photographie pour la télévision hellénique (ERT) et photojournaliste pour des agences de presse et des clients privés dans le monde entier. 
Hans Ulrich Gössl est spécialiste en communication et producteur à Bruxelles. Après des études en science de la communication et politique européenne à Vienne, Londres et Bruges, il mène des travaux de recherche sur la représentation de la Shoah dans le cinéma contemporain. Depuis 2007, il se rend régulièrement au Rwanda avec une organisation de développement autrichienne.
 
---------
14h00

Séance « Migrations»
 
PERSISTING DREAMS
Persisting dreams Mondes en images Cucuron
 

(Des rêves persistants)
Côme Ledésert 
Allemagne | 2015 | 25 min | VO sous-titrée
en présence du réalisateur
Toni est un pêcheur de Lampedusa. Il croise des hommes, des femmes et des enfants venus d'un autre continent. Qui sont ces migrants qui arrivent, par mer, sur une île à l'avant-poste de l'Europe, et la quittent dès que possible, s’ils ne meurent pas en route avant ? Le témoignage de Toni, associé à des séquences d’animation qui évoquent son rôle de témoin obligé, invite à questionner notre perception des migrants en Europe, entre nos fantasmes tenaces, la réalité de Toni, et leurs rêves qui perdurent.

Né en 1989 en France, Côme Ledésert, cinéaste, est diplômé de la Freie Universität de Berlin en anthropologie visuelle. Son court-métrage Les Fidélités a été sélectionné en compétition officielle dans les festivals Achtung Berlin - New Berlin Film Award 2014 et Shortcutz Berlin. Son film Almut a été sélectionné dans plusieurs festivals internationaux en Estonie, Etats-Unis, le Canada et Allemagne.

RIZ CANTONAIS
Riz cantonnais Mondes en images Cucuron
 

Mia Ma
France | 2015 | 50 min | VO sous-titrée
en présence de la réalisatrice
« Je ne parle pas trois mots de cantonais parce que mon père ne me l’a jamais parlé et parce que je suis nulle en langues. Ma grand-mère ne parle pas trois mots de français parce qu’elle n’a jamais eu envie de l’apprendre. Pour traduire entre elle et moi il y a  mon père, mais il rechigne à le faire. Alors je vais rencontrer d’autres immigrés chinois, aux langues et parcours différents. Grâce à ces détours, la perte de la langue originelle trouve peu à peu un sens. » (Mia Ma)

Après des études de philosophie, Mia Ma travaille comme journaliste pour la presse écrite, puis comme journaliste reporter d’images pour la télévision et le web, avant de découvrir le cinéma documentaire aux Ateliers Varan. Mia Ma a réalisé quelques documentaires pour la radio. Riz cantonais est le premier film qu’elle réalise dans un cadre professionnel.
 

SOUVENIRS D’UN FUTUR RADIEUX
Souvenirs d'un futur radieux Mondes en images Cucuron
 

José Vieira
France | 2014 | 78 min | VO sous-titrée
« Histoire croisée de deux bidonvilles qui se sont construits, à quarante ans d’intervalle, sur un même territoire, en marge de la ville. A Massy, dans la banlieue sud de Paris, nous habitions un bidonville par temps de croissance, de plein emploi et d’avenir prometteur. C’étaient les années 60. Ils vivent dans un taudis, dans un climat de crise, de chômage et d’exclusion. Nous sommes au début des années 2000. » José Vieira

José Vieira, né en 1957 au Portugal, est un réalisateur portugais vivant à Paris. Il est l'auteur de plus de vingt-cinq documentaires réalisés entre 1985 et 2015. La plupart de ses films  traitent des thématiques d'immigration et d’intégration. En 2010, il réalise Le Bateau en carton tourné sur plusieurs années au campement Rom de Massy-Palaiseau, puis en 2012, Le pain que le diable a pétri dans un village portugais.

---------
18h00 : Remise du Prix du Public et clôture du festival


---------------------------
Participation aux frais :
Séance (2 films) : 5 euros* / 6 euros
Pass Festival pour toutes les séances : 15* euros / 18 euros
(*adhérents /étudiants)

Lieu du festival :
Cinéma Le Cigalon
cours Pourrières - 84160 Cucuron
(30 min d’Aix-en-Provence et d’Apt, 1 h de Marseille et d’Avignon)
Accès : A51 sortie Pertuis - A7 sortie Cavaillon - Gare d’Aix-TGV

Renseignements Festival Mondes en Images :
Gens de Terrain / Laetitia Merli, coordinatrice du festival : ciamerli@yahoo.com
Basilic Diffusion / Cinéma le Cigalon : Tél. 09 72 34 62 04  contact@cinemalecigalon.fr

Des réservations sont possibles uniquement pour :
> Le buffet méditerranéen du samedi 1 avril à 12H30
> La soirée "Musiques" du samedi 1 avril à 19H (buffet + 2 films)
Toutes les autres séances ne sont pas ouvertes à la réservation, il suffit de vous présenter au moins 30 minutes avant. 
réservations > contact@cinemalecigalon.fr, ou à l'accueil du cinéma.


Renseignements hébergement :
Office de Tourisme Cucuron-Vaugines
Cours Pourrières, 84160 Cucuron - Tél. 04 90 77 28 37
officetourisme.cucuron@gmail.com - www.cucuron-luberon.com
 


recherche s'inscrire à la newsletter contact Mentions légales